/regional/quebec/quebec

Frais de garde: petite victoire pour un père

Diane Tremblay | Journal de Québec

Les parents des enfants qui fréquentent le service de garde de l’école du Harfang-des-Neiges à Stoneham, de façon sporadique, pourront obtenir une réduction du tarif rétroactive au début de l’année scolaire.  

La commission scolaire des Premières-Seigneuries assumera une partie de cette dépense, et ce, rétroactivement au 1er juillet 2019. Cette aide temporaire prendra fin au 30 juin 2020. Cette action permettra de réduire le tarif du midi, pour les élèves sporadiques, de 1,05 $ par jour par élève.  

• À lire aussi: Il refuse de payer 1440$ pour que son fils mange son propre lunch 

Cette décision fait suite à la publication dans Le Journal des frustrations d’un père de famille de Tewkesbury exaspéré de devoir payer 8 $ par jour pour que son fils puisse dîner à l’école avec son propre lunch parce qu’il n’y a pas de service d’autobus le midi.  

Jean-Étienne Poirier, qui a dénoncé la situation dans nos pages en septembre dernier, estimait qu’il lui en coûterait 1440 $ cette année pour que son fils mange à l’école, ce qui représente une augmentation de 33 % par rapport à l’année précédente en raison d’un changement de tarif pour l’année scolaire en cours.  

Une économie de 38 000 $  

L’économie, qui vient d’être annoncée, toucherait environ 200 élèves. Plutôt que de débourser 8 $ par jour, le nouveau tarif est maintenant à 6,95 $, ce qui représente environ une économie globale estimée de 38 000 $ pour l’ensemble des parents concernés.  

Malgré l’obtention de cette réduction, M. Poirier est bel et bien déterminé à poursuivre la bataille afin que les parents des élèves à statut sporadique de son école puissent avoir accès à un tarif équitable, soit autour de 4 $ comme c’est le cas dans d’autres établissements.  

Le Journal révélait l’existence de disparités importantes entre les écoles de la région.  

M. Poirier rappelle le cas d’une mère de famille de Jonquière qui a obtenu gain de cause dans le cadre d’un recours collectif sur les frais exigés pour les fournitures scolaires.  

Les démarches se sont soldées par une entente de 153 M$ qui ont été remis aux parents. Ce père de famille envisage aussi la possibilité d’inscrire un recours collectif.