/news/politics

La taxe carbone de l'Alberta passe le test du fédéral

Agence QMI

stock.adobe.com

La taxe sur les émissions de carbone industrielles que propose d’implanter l’Alberta est conforme aux exigences fédérales, a tranché le gouvernement Trudeau vendredi.

Le premier ministre albertain Jason Kenney mettra en place une taxe de 30 $ la tonne sur les émissions des grandes industries, ce qui l’exemptera de la tarification fédérale du carbone jusqu’ici en vigueur.

Or, tout n’est pas réglé entre Ottawa et l'Alberta puisque le fédéral entend imposer à la province, dès janvier, une taxe sur l’achat de carburant comme l'essence et le gaz naturel.

«Le prix sur les consommateurs commence en janvier en Alberta, mais nous sommes très heureux que leur gouvernement [Kenney] ait décidé de mettre en place un prix sur la pollution», a dit le ministre fédéral de l’Environnement, Jonathan Wilkinson.

«C’est une bonne étape pour que le Canada combatte les changements climatiques», a-t-il ajouté.

Le gouvernement albertain a toutefois signalé qu’il n’avait pas l’intention d’augmenter sa taxe sur le carbone en 2021. Pourtant, la tarification fédérale augmente d’année en année et les provinces doivent aligner leur propre politique en fonction.

Quoi qu’il en soit, M. Wilkinson s’est dit «optimiste» que l’Alberta augmentera son prix pour continuer d’être exemptée de la tarification fédérale.

«Sinon la règle fédérale [devra] être en place, mais nous voulons travailler avec le gouvernement de l’Alberta et les gouvernements de toutes les provinces pour faire face à ces enjeux.»