/news/politics

Avortement: Singh milite contre la fermeture d’une clinique

Agence QMI

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, a plaidé samedi contre la fermeture de la seule clinique d'avortement autonome du Nouveau-Brunswick.

Près de deux mois après l’annonce de la fermeture de la Clinique 554, seule clinique privée qui pratique des avortements au Nouveau-Brunswick, le chef néo-démocrate s’est rendu samedi sur place à Fredericton pour exprimer une nouvelle fois son soutien.

Il a notamment rencontré le Dr Adrian Edgar, directeur médical de cet établissement qui s’occupait de quelque 3000 patients dans la communauté.

Après sa rencontre, M. Singh a soutenu que «les services d'avortement sûrs et accessibles doivent être protégés».

«Merci au Dr Adrian Edgar et à tous ceux et celles qui travaillent et se battent pour sauver la Clinique 554, a-t-il ajouté. Ils font beaucoup pour fournir des soins à un grand nombre de personnes au Nouveau-Brunswick.»

Pendant la campagne électorale, la question de la sauvegarde de cette clinique s’était imposée. Les néo-démocrates avaient d’ailleurs accusé le gouvernement Trudeau de ne pas avoir agi dans ce dossier.

De son côté, le chef libéral Justin Trudeau avait promis en campagne de s’occuper de ce dossier.

«Nous allons utiliser tous les outils possibles pour défendre le droit des femmes de choisir, y compris ceux prévus par la Loi canadienne sur la santé», a soutenu samedi Thierry Bélair, porte-parole de la ministre fédérale de la Santé.

Après le discours du Trône, cette semaine, le Parti vert du Canada s’était dit encouragé que la porte soit ouverte pour un soutien de la Clinique 554.

«Cela assure la prestation de soins primaires à tous les Canadiens et Canadiennes et le Dr Edgar est un fournisseur de soins primaires à beaucoup de Néo-Brunswickois et de Néo-Brunswickoises, avait dit Jenica Atwin, élue des verts à Fredericton. Par conséquent, j'ai bon espoir que le gouvernement veillera à ce que la Clinique 554 demeure ouverte.»