/regional/montreal/laurentides

Un bon début de saison pour les stations de ski

Guillaume Picard | Agence QMI

skiing

anyaberkut - stock.adobe.com

Les stations de ski du Québec redoublent d’effort depuis quelques semaines pour enneiger le plus de pistes possible avant l’arrivée de la période des Fêtes. La pluie attendue en début de semaine ne semble pas refroidir leurs ardeurs.

Le froid hâtif a permis de fabriquer de la neige artificielle plus tôt qu’à l’habitude aux Sommets Saint-Sauveur, dans les Laurentides, permettant d’accueillir des skieurs dès le 8 novembre.

Les stations de ski du Québec ont aussi injecté 78 millions $ dans leurs installations, dans la dernière année, notamment dans de nouvelles remontées mécaniques et dans des systèmes d’enneigement qui, en cette ère de changements climatiques, permettent d’atténuer les sauts d’humeurs de Dame Nature.

À l’Association des stations de ski du Québec, qui regroupe les 75 centres de la Belle Province, on affiche un optimisme bien senti en ce début d’une autre saison de glisse.

«Trente-neuf stations sont déjà en exploitation et on a un bon départ, tout le monde se prépare pour la grosse période de Noël», a dit Yves Juneau, président-directeur général de l’Association des stations de ski du Québec, en entrevue samedi avec l’Agence QMI.

En plus de la météo favorable, l’Association est confiante, car elle s’apprête à dévoiler les chiffres d’une étude qui révèle que, l’an dernier, 100 000 skieurs de plus ont profité des stations avant Noël.

De plus, neuf centres de ski sur 10 ont terminé leurs opérations dans le vert, selon l’organisation. En tout, on a comptabilisé 6,4 millions de visites, un sommet en 10 ans.

«Cette année, ça va dans la même direction: il y a moins de neige naturelle, mais les grands froids nous ont permis de faire de l’enneigement», a-t-il indiqué, ajoutant que les skieurs du Saguenay et de l’est du Québec sont particulièrement «gâtés» avec des accumulations de neige naturelle fort généreuse jusqu’ici.

Pluie en début de semaine

La pluie attendue en début de semaine ne semble pas préoccuper les membres de l’Association, aux dires de son PDG.

«Ce n’est pas très grave, car on est équipé avec des systèmes de fabrication de neige et des appareils de damage modernes, et il y a des techniques pour faire écouler la pluie, notamment.»

Beaucoup de stations ont d’ailleurs investi dans les systèmes d’enneigement, comme au Mont-Sainte-Anne.

«Nous avons fait des investissements de 1,5 million $ cette année, dont 250 000 $ pour des lignes d’alimentation en eau, dans le but de maximiser la production de neige qui est faite dans un même laps de temps», a expliqué Lisa-Marie Lacasse, chef de service des communications chez Stations Mont-Sainte-Anne et Stoneham.Même son de cloche à Tremblant, où la montagne est fort animée ce week-end à l’occasion de la 19e édition du 24 h Tremblant, un défi sportif caritatif amassant des fonds pour les enfants qui luttent contre des maladies graves.

«On a fait des investissements de 16 millions $ cette année, dont 10 millions $ directement dans la montagne pour les systèmes de fabrication de neige, de pompage et de pression, ce qui a augmenté notre capacité de production de 50 %», a détaillé Annique Aird, vice-présidente, Marketing & Communications à Tremblant.