/regional/montreal/montreal

Un dernier adieu à Claude Béland

TVA Nouvelles et Agence QMI

Les proches de Claude Béland, ancien président de Desjardins, et plusieurs personnalités québécoises se sont réunis pour lui rendre un dernier hommage ce samedi à l’église Saint-Joseph-de-Mont-Royal, à Montréal.

M. Béland est décédé à l’âge de 87 ans le 24 novembre dernier, des suites d’une insuffisance cardiaque.

Né en 1932, l'avocat de formation s'était, avant tout, fait connaître pour son rôle de président du Mouvement Desjardins, un poste qu'il a occupé de 1987 à 2000. Il avait auparavant œuvré pour la Fédération des caisses d'économie du Québec, qui s'est affiliée au Mouvement Desjardins en 1979.

Au cours de son mandat, ce fervent partisan du modèle coopératif a notamment supervisé le déploiement du site AccèsD et du système de paiement direct, en plus d'œuvrer à améliorer la rentabilité des caisses Desjardins.

Des hommages sentis

De nombreuses personnalités du monde politique ont assisté à la cérémonie et ont tenu à souligner l’apport de M. Béland au Québec contemporain.

L’ancienne première ministre du Québec Pauline Marois a loué la vision de M. Béland. «Je pense qu’il a transformé à sa façon le visage du Québec par son apport au domaine coopératif. C’est un grand humaniste», a-t-elle souligné.

«À mes yeux, c’est un président qui a préparé le Mouvement Desjardins pour le 21e siècle», a affirmé pour sa part Guy Cormier, président actuel du Mouvement Desjardins.

Mélanie Joly a encensé «l’un des bâtisseurs du Québec moderne».

Sur une note plus personnelle, son petit-fils s’est souvenu d’un homme d’une grande gentillesse, autant en public qu’en privé. «Les Québécois ont connu grand-papa comme un homme gentil et il était aussi comme ça avec sa famille. Il nous faisait chanter tous ensemble autour du piano, c’est les souvenirs de notre enfance».

Dans la même catégorie