/regional/montreal/laval

Un ver d’oreille viral de... la Ville de Laval

TVA Nouvelles

Dans un partenariat improbable, la Ville de Laval s’est associée au groupe de rap québécois Alaclair Ensemble pour produire une chanson et un vidéoclip qui traitent du bon classement des matières résiduelles destinées au centre de tri.

Intitulé «Mets du respect dans ton bac», ce ver d’oreille connaît une fulgurante diffusion sur les réseaux sociaux. Plus d’un million de personnes ont vu la publication originale de la page Facebook de la Ville de Laval, sans compter les plus de 100 000 visionnements sur Youtube.

Le refrain accrocheur résume en quelques mots les bonnes pratiques du recyclage. «Métal, verre, plastique, Carton, papier, that’s it», rappe Alaclair Ensemble. «C’est super simple et facile à intégrer dans la vie de tous les jours», ajoute Maybe Watson, membre d’Alaclair Ensemble, en entrevue à TVA Nouvelles.

Filmé dans le centre de tri de Tricentris, le vidéoclip illustre les diverses facettes du recyclage et met en scène les employés et les six membres du groupe d’Alaclair Ensemble confrontés à toutes sortes de matières, recyclables ou non.

De tout et de n’importe quoi

Comme plusieurs, le centre de tri de Laval reçoit beaucoup de déchets parmi les matières à classer. «Le centre de tri en lui-même n’est pas de problème, mais il y a un enjeu avec ce qu’on met dans le bac, et je pense que la vidéo s’y attaque bien» explique Virginie Dufour, une conseillère municipale impliquée dans le projet.

L’élue affirme que l’on retrouve «vraiment n’importe quoi» dans les centres de tri, d’où l’importance d’une telle campagne publicitaire.

Dans le vidéoclip, on peut d’ailleurs apercevoir toutes sortes d’objets inusités qui se sont réellement retrouvés dans les bacs de recyclage lavallois.

Alaclair en profite pour y aller de quelques vers inspirés.

«Bleuets flétris, c’est non

Pneus d’camion, c’est non

Matériaux de construction, c’est non

Les couches

Qu’elles soient pleines ou non

C’est non»

Une collaboration surprise

La collaboration avec Alaclair Ensemble a été suggérée par une firme de communication externe et bien accueillie par les membres du groupe. «C’est super inspirant s’allier à des causes comme ça. L’humour c’est toujours un bon véhicule pour faire passer un message important», affirme Maybe Watson.

Bien qu’elle vise principalement les Lavallois de 18 à 45 ans, la vidéo continue de faire le tour du web québécois. «Je pense qu’on est en train de sensibiliser tout le Québec!», se réjouit Mme Dufour.

La Ville compte continuer sur sa lancée et décliner les rimes d’Alaclair Ensemble dans sa campagne publicitaire à l’écrit.