/news/politics

Legault tentera de séduire Hollywood

Marc-André Gagnon - Le Journal de Montréal

ARG-OACI-ASSEMBLEE-FRANCOIS LEGAULT

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Le premier ministre François Legault, qui rencontrera lundi des dirigeants de Netflix à Hollywood, rêve du jour où une production québécoise du calibre de La casa de papel sera diffusée partout à travers le monde. 

Interrogé à savoir si des plateformes de diffusion en continu pouvaient représenter une menace pour la culture québécoise, «des entreprises comme Netflix, pour ne pas la nommer, peuvent aussi être un moyen de diffuser à travers le monde des productions qui sont plus locales», a indiqué M. Legault, au premier jour de la mission en Californie. 

Citant en exemple La casa de papel (titre original en espagnol de La Maison de papier), n’eut été de Netflix, «El Professor» (le personnage principal de la série) «aurait peut-être été juste connu en Espagne», a souligné le premier ministre, qui croit en des «opportunités» pour le Québec. 

«On est bons! Sincèrement, nos séries au Québec sont bonnes», a fait valoir M. Legault. 

Incitatifs financiers 

En plus de Netflix, le premier ministre sera reçu lundi par de hauts dirigeants de Sony, Walt Disney (Disney+, Hulu) et NBCUniversal, qui lancera dans six mois sa propre platerforme, Peacock. 

«L’idée, c’est d’essayer de convaincre des producteurs de films de venir réaliser plus de films, plus de séries à Montréal, a expliqué M. Legault. On a des grands studios, on a des techniciens qui ont de l’expertise.» 

Plutôt que de travailler par projet, M. Legault aimerait faire en sorte que la présence de ces entreprises au Québec soit plus «permanente». 

«On serait peut-être prêts à leur offrir des meilleurs avantages financiers s’ils nous garantissaient un certain nombre d’emplois sur un certain nombre d’années», a signalé le premier ministre. 

Il n’envisage toutefois pas de révision du crédit d’impôt pour la production cinématographique qui est passé de 25 % à 20 % au cours des dernières années, auquel s’additionne celui pour les effets spéciaux qui est de 16 %. 

Outre une rencontre avec le pdg de Rodeo FX, Sébastien Moreau (voir autre texte), M. Legault a été reçu dimanche par le président des Kings de Los Angeles, Luc Robitaille, qui lui a fait visiter le Staple Center. 

Le premier ministre prendra le diner lundi avec un autre Québécois de renom : le réalisateur Jean-Marc Vallée.