/regional/homepage

L'UMQ réclame une «stratégie ferroviaire» pour le Québec

Agence QMI

L'Union des municipalités du Québec (UMQ) compte profiter du sommet sur le transport ferroviaire, qui se tiendra lundi à Drummondville, pour réclamer la mise en place d'une «stratégie ferroviaire» provinciale.

«Le chemin de fer nous a permis de nous développer au Québec, tant pour le transport de marchandises que de passagers. On a, un peu, laissé ça aller au fil des années», a déploré dimanche en entrevue à TVA Nouvelles, Jean-Maurice Matte, président du comité sur le transport ferroviaire de l'UMQ et maire de Senneterre.

Pour remédier à la situation, M. Matte propose, avant tout, que le gouvernement réalise «un état du réseau ferroviaire à travers le Québec [...], mais également des équipements qui roulent sur ce réseau [puisqu'une] grande partie des problèmes qu'on a avec des accidents sont dus à des équipements qui sont déficients».

Fort de cette analyse, le gouvernement pourrait ensuite mettre en place une stratégie ferroviaire, qui pourrait aider au développement des parcs industriels des municipalités, améliorer le transport des personnes et même contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, a avancé M. Matte.

Le sommet doit se tenir en présence de représentants des municipalités et du gouvernement, mais aussi du Canadien National et du Canadien Pacifique. Le ministre des Transports, François Bonnardel, est attendu sur place pour prononcer le discours de clôture du sommet en après-midi.