/news/currentevents

Des dizaines de personnalités espionnées sur leur téléphone

Félix Séguin | Bureau d’enquête

Des dizaines de personnalités sportives, artistiques et publiques québécoises, dont l’animatrice Véronique Cloutier, auraient été espionnées dans leur intimité par le piratage de leur téléphone cellulaire.  

À LIRE AUSSI  

Les cellulaires: la nouvelle cible de prédilection des fraudeurs  

Selon les informations de notre Bureau d’enquête, des joueurs de hockey du Canadien de Montréal et plusieurs artistes auraient été victimes de ce stratagème.  

L’individu aurait eu accès à tous les messages envoyés et reçus sur le portable de ses célèbres victimes.  

Une source bien au fait du dossier parle de «plusieurs dizaines» de victimes. Une autre, de «plus d’une centaine».  

C’est la police de Longueuil qui mène l’enquête, depuis maintenant un an et demi. La résidence du suspect a notamment été perquisitionnée au cours des dernières semaines.  

Enquête complexe  

«Il s’agit d’une enquête longue et complexe qui a pris plusieurs mois» affirme une source.  

Jointe hier, Véronique Cloutier, qui est l’une des personnalités les plus aimées du public québécois, a préféré ne pas émettre de commentaire.  

L’animatrice de 44 ans est la plaignante dans cette affaire.  

On ignore pour le moment la méthode exacte qu’aurait utilisée le suspect pour avoir accès au contenu des cellulaires.    

Trois possibilités   

Selon le spécialiste en sécurité informatique Steve Waterhouse, trois types d’intrusions différentes peuvent être effectuées sur un appareil mobile :    

- Le pirate installe à distance un logiciel malveillant, sans que son utilisateur s’en rende compte. Cela peut nécessiter que la victime clique sur un lien qui lui a été envoyé par messagerie, sans se douter qu’il s’agit d’un lien frauduleux.   

- Le malfaiteur effectue une copie physique de la carte « Subscriber Identity Module » (SIM) du téléphone. Il s’agit de la minuscule carte qui stocke les données de l’utilisateur et qui lui permet de se connecter au réseau cellulaire.   

- Il peut arriver qu’un employé malicieux du fournisseur de service cellulaire de la victime enfreigne la réglementation de son employeur et accède à ses données personnelles. 

 

 

«Dans les deux derniers cas, la personne en possession de ces données aurait la possibilité de voir tous les textos entrants et sortants de sa victime et son registre d’appels. Encore pire, elle pourrait écouter en temps réel les appels de sa victime», estime M. Waterhouse.   

Selon des experts, des logiciels espions sont faciles à obtenir et à utiliser.  

Si vous avez de l’information sur cette affaire contactez Félix Séguin en toute confidentialité: felix.seguin@protonmail.com et 514-618-6784(cellulaire, Signal)