/buzz

«J’en ai une plus grosse que la tienne» : quand GND fait pleurer de rire le Salon bleu

TVA Nouvelles

Le leader parlementaire de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, s’en est pris samedi au député Éric Caire à l’aide d’un langage... coloré!

Alors que l’Assemblée nationale siégeait de façon extraordinaire samedi pour l’adoption sous bâillon du projet de loi 34 sur les tarifs d’électricité, Gabriel Nadeau-Dubois a attaqué le député Éric Caire, lui reprochant son manque d’humilité.

«S’il y avait des Olympiques du manque d’humilité, on aurait un médaillé d’or en la personne du député de La Peltrie», commence GND, avant de bifurquer vers une succulente comparaison.

«Ce manque d’humilité a atteint son point culminant au moment où il est allé jusqu’à dire, et je le cite : “Moi je suis ici. Vous, vous êtes là”. Ça, c’est, en politique – et je m’excuse de le dire – l’équivalent de dire “J’en ai une plus grosse que la tienne”.»

L’hilarité généralisée est instantanée au Salon bleu, obligeant le président de l’Assemblée nationale François Paradis à se lever pour tenter, tant bien que mal, de contenir les échanges.

«On peut avoir un langage coloré, mais on est à l’Assemblée nationale, au Salon bleu, je vous demande encore une fois d’être prudent. Langage coloré je veux bien, mais... vous comprenez ce que je veux dire», déclare-t-il, visiblement à la fois amusé et embêté par la drôle de situation.

Sauf que le leader parlementaire du gouvernement, Simon Jolin-Barrette, n’allait pas s’arrêter là.

«Monsieur le président, juste un point de précision pour qu’on comprenne bien... une plus grosse quoi?», demande-t-il sourire en coin.

«Je parlais bien sûr de l’humilité», lui répond du tac au tac Nadeau-Dubois.

Voyez l’échange inhabituel au Salon bleu dans la vidéo ci-dessus.