/news/law

Un 2e individu arrêté pour des menaces envers les femmes

Michael Nguyen | Journal de Montréal

Un deuxième individu arrêté et accusé pour avoir proféré des menaces envers les femmes en marge des commémorations du 30e anniversaire de la tuerie de Polytechnique.

À LIRE ÉGALEMENT

Un blogueur qui vénérait le tueur Marc Lépine est arrêté

« Mohamed Ilyes Krimed a transmis une menace de causer la mort à des femmes [...] il a fomenté volontairement la haine contre un groupe identifiable », peut-on lire dans un document de cour rendu public samedi au palais de justice de Montréal.

Krimed, 20 ans, a comparu le jour même, sous deux accusations d’incitation à la haine et de menaces. La Couronne ne s’est toutefois pas opposée à sa libération, si bien qu’il a pu sortir de prison sous de strictes conditions.

Les crimes allégués de Krimed sont survenus le 6 décembre dernier, alors que tout le Québec commémorait les 30 ans du drame de Polytechnique, où le tueur Marc Lépine avait tué 14 jeunes femmes.

Sur Twitter, Krimed aurait alors affirmé qu’il y aurait une reprise de la tuerie.

Photo inquiétante

Des internautes inquiets se sont mis à le questionner, mais les réponses auraient encore plus alarmé.

« Dites à vos sœurs et à vos filles de ne pas aller à l’école », aurait répondu Krimed, dans une publication toujours en ligne.

En réponse à un autre internaute troublé, l’accusé répondu « ne t’en fait pas avec ça », en publiant une courte vidéo de deux secondes montrant le maniement d’un pistolet.

Dans une autre publication toujours disponible en ligne, Krimed aurait assuré un internaute de ne pas s’inquiéter, puisque ce dernier était un homme.

Une internaute tracassée a alors signalé la police de Montréal du tweet original, qui a depuis été effacé.

« Aye ne me stoole pas », aurait répondu Krimed en ajoutant qu’il « irait en prison ».

Il ne croyait pas si bien dire, puisque peu après, des limiers sont arrivés chez lui pour l’amener en centre de détention. Il a ensuite été libéré sous caution, et son dossier reviendra à la cour en février 2020.

Pas le seul

Kramed est la deuxième personne à avoir été arrêté en lien avec des propos tenus le jour d’anniversaire de la tuerie de Polytechnique.

Jeudi dernier, la police a arrêté un blogueur de 70 ans pour des blogues antiféministes faisant l’apologie du tueur Marc Lépine.

«Sous le couvert d’un pseudonyme, Jean-Claude Rochefort a mis en ligne sur son blogue plusieurs articles faisant notamment l’apologie du responsable de la tuerie de Polytechnique, Marc Lépine», avait fait savoir la police de Montréal.

Dans cette affaire, la Couronne s’était opposée à la libération de Rochefort. Ce dernier tentera de recouvrer sa liberté sous caution ce mardi.

 

Dans la même catégorie