/news/currentevents

Coup fumant du SPVM: Armes automatiques et semi-automatiques saisies

Maxime Deland

Martin Alarie / Agence QMI

Six armes à feu ont été saisies par des policiers qui répondaient à un appel de routine, dans la nuit de dimanche à lundi, dans l’est de Montréal.

Il s’agit d’un coup fumant de la part du SPVM, considérant le nombre élevé de fusillades qui ont eu lieu au cours des dernières semaines sur le territoire montréalais, notamment dans l’extrême est de la ville.

Selon les autorités, les policiers du poste de quartier 48 (secteur de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve) ont reçu un appel leur demandant de se rendre dans un immeuble à logements.

L’appelant croyait – à tort – qu’une introduction par effraction était en cours dans cet appartement.

Une fois sur place, les policiers ont inspecté les lieux pour s’assurer que le logement était sécuritaire.

C’est durant cette inspection qu’ils ont découvert six armes à feu. «L’arsenal était composé d’armes automatiques et semi-automatiques, d’un fusil à pompe et de deux armes de poing», a indiqué le SPVM dans un communiqué.

Les armes à feu étaient dissimulées sous une couverture.

De plus, les policiers ont trouvé des sacs renfermant une importante quantité de cannabis.

«Cette saisie a permis de retirer de la circulation des armes prohibées qui auraient pu être utilisées pour commettre des actes violents», a fait remarquer la police de Montréal.

Les trois résidents de l’endroit ont été mis en état d’arrestation et devront répondre à de nombreuses accusations criminelles en matière d’armes à feu et de stupéfiants.

Les suspects demeurent détenus jusqu’à leur enquête sur remise en liberté, qui doit avoir lieu mercredi.

Les autorités ont précisé que deux des trois individus épinglés étaient en libération conditionnelle et qu’ils s’étaient engagés à ne pas avoir d’arme à feu en leur possession.