/regional/quebec/quebec

La météo sourit à l’Hôtel de glace de Québec

Dominique Lelièvre | Journal de Québec

Déjà 20 ans que l’Hôtel de glace prend forme tous les hivers à Québec. Pour cette année anniversaire, l’établissement, qui est construit à un rythme jamais vu, compte offrir un véritable voyage dans le temps à ses visiteurs.  

 Grâce au temps froid hâtif, les ouvriers ont pu produire de la neige en grande quantité et le premier moule a été rempli le 6 novembre. Une première.  

Ironiquement, c’est sous la pluie et avec huit degrés au thermomètre que l’établissement a dévoilé sa programmation, mardi. Rien pour affoler ses artisans, toutefois. La neige gorgée d’eau va se solidifier et, «structurellement parlant, on ne s’en plaint pas», explique Nicolas Imbeault, le superviseur aux opérations.  

«En grandeur, on a peut-être 50% du bâtiment qui est levé», révèle-t-il. À l’intérieur, le bar est sculpté à 40%. La construction de la chapelle, déjà réservée par 23 couples, pour autant de mariages, sera entamée incessamment.  

«Pour nous, être autant de bonne heure, c’est merveilleux», souligne M. Imbeault.  

Rétrospective  

L’auberge la plus froide en ville, mais surtout la plus originale, s’offrira une décoration des plus éclatées puisque les nombreux thèmes qui ont marqué son histoire seront représentés dans les 20 suites et dans les aires communes.   

Les visiteurs seront par exemple transportés dans un univers viking dans le bar — lequel disposera d’une nouvelle mezzanine — ou encore dans les fonds marins du grand hall et son lustre de glace. Quant à la glissade, elle sera précédée d’une grotte et d’un parcours parsemé de sapins.  

Il y aura aussi des clins d’œil aux sites ayant précédemment accueilli l’hôtel (le parc de la Chute-Montmorency, la station Duchesnay et l’ancien zoo de Québec), et même à la Suède, dont l’Hôtel de glace a inspiré celui de Québec.  

«L’Hôtel de glace, ça a débuté avec une idée, un bâtiment. Avec le temps, l’ampleur que ça a pris, c’est non seulement un tour de force, mais une expérience incroyable», croit Nicolas Imbeault.  

Le chantier est composé d’une quarantaine d’ouvriers et d’une vingtaine de sculpteurs, dont la plupart sont des visages connus.  

Liberté  

«On leur donne de grandes orientations, et après, ils ont la liberté de créer pour en arriver à un produit qui va épater la galerie», explique Sylvain Lauzon, président et chef des opérations du Groupe Calypso Valcartier.  

L’Hôtel de glace espère ouvrir ses portes vers le 24 décembre. Les nuitées commenceront le 2 janvier et la grande soirée inaugurale, avec comme tête d’affiche le groupe 2Frères, aura lieu le 17 janvier.  

Il semble que l’ouvrage, décrit comme un «musée» et une «œuvre d’art», est attendu puisque les réservations pour y passer la nuit ont fait un bond de 15%, par rapport aux dernières années, selon le Village Vacances Valcartier. La première semaine affiche déjà complet.  

L’hôtel de glace 2020  

- 20e édition  

- 42 chambres, dont 20 suites  

- 42 000 pieds carrés de superficie (l’équivalent de l’an dernier)  

- Une soixantaine d’ouvriers et d’artistes à l’œuvre  

- Ouvert de la fin décembre au 29 mars 2020 (une semaine de plus que l’an dernier)