/finance

Possible fraude chez Desjardins: une faute d’un employé aurait coûté plus de 21 000 $ à une firme

Jean-Michel Genois Gagnon | Journal de Québec

Les avocats Nicolas Archambault et Michaël Lévesque de Juriseo Avocats réclament 25 762,30 $ au Mouvement Desjardins.

Photo Martin Alarie

Les avocats Nicolas Archambault et Michaël Lévesque de Juriseo Avocats réclament 25 762,30 $ au Mouvement Desjardins.

Un bureau d’avocats menace de poursuivre des Caisses du Mouvement Desjardins après avoir perdu des milliers de dollars relativement à un acte frauduleux qui résulterait d’une faute d’un employé de la coopérative, a appris Le Journal. La firme remet en doute les mesures de sécurité.   

Au cours des derniers jours, Juriseo Avocats a envoyé une mise en demeure à la Caisse Desjardins de Terrebonne et à la Caisse Desjardins Thérèse-de-Blainville. La firme reproche au Mouvement de ne pas avoir effectué les vérifications nécessaires lors du dépôt d’un chèque de 21 759,80 $.   

Le 30 octobre, l’un des clients de Juriseo a effectué un dépôt au comptoir d’une Caisse. Après vérification, l’argent apparaissait dans le compte du bureau d’avocats, et ce, sans aucun gel de fonds. Le hic, c’est que l’émetteur du chèque était Produits Zinda et le destinataire était Kruger. Deux entités qui n’ont aucun lien avec Juriseo.   

L’employé chez Desjardins aurait tout de même approuvé le transfert. Conformément à ses obligations déontologiques, la firme, qui n’était pas au courant de cette situation, a attendu plusieurs jours avant de prendre l’argent.   

Ce qui a été fait le 21 novembre. L’argent devait servir pour une transaction. Suivant les instructions du client, Juriseo a alors fait un chèque à un tiers.   

Pas d’avertissement   

Le 27 novembre, Desjardins a finalement repris la somme dans le compte de Juriseo, «sans les aviser», après avoir pris connaissance du problème. Le bureau d’avocats écrit dans sa mise en demeure que les Caisses ont agi «cavalièrement», voire «illégalement».   

«Par ailleurs, l’absence de toute possibilité de confusion entre Kruger inc. et Juriseo Avocats inc. nous porte à croire que l’employé [...] aurait pu commettre un acte criminel intentionnel, ce qui fait écho aux récents déboires de Desjardins concernant l’absence de mesures de sécurité adéquates quant aux actes commis par ses employés», peut-on lire dans le document.   

Selon l’avocat de Juriseo, Nicolas Archambault, si l’employé de Desjardins n’est pas de connivence dans ce stratagème, il affirme qu’il a commis une «faute lourde» en négligeant de valider l’identité de la personne.   

«Aujourd’hui, je suis déficitaire de 21 759,80 $ et Desjardins me confirme que la caissière n’aurait jamais dû encaisser les fonds», note-t-il, ayant aussi eu des échanges avec son client, mais en vain.   

Juriseo a déposé en novembre une plainte au Service de police de la Ville de Terrebonne. L’entreprise réclame à Desjardins 25 762,30 $, notamment pour les mises en demeure et les frais d’avocats. Aucun des autres clients chez Juriseo n’a été touché.   

Chez Desjardins, on refuse de commenter le dossier.   

Une possible fraude financière   

  • Montant perdu par Juriseo Avocats : 21 759,80 $  
  • Mise en demeure contre la Caisse Desjardins de Terrebonne et la Caisse Desjardins Thérèse-de-Blainville.   
  • Montant des réclamations par le bureau d’avocats : 25 762,30 $, notamment pour les mises en demeure et les frais d’avocats.   
  • Une plainte a été déposée auprès du Service de police de la Ville de Terrebonne.