/news/politics

Québec aidera le Chili à instaurer son marché du carbone

Agence QMI

caucus CAQ

Simon Clark/Agence QMI

Le Québec va aider le Chili à mettre en place son propre marché du carbone.

Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, a signé une entente en ce sens avec son homologue chilien, Juan Carlos Jobet, en marge de la 25e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies (COP25), mardi, à Madrid, en Espagne.

Les deux hommes ont officialisé la volonté de leurs deux gouvernements de renforcer leur coopération dans les domaines des marchés du carbone, de la transition énergétique et sur d'autres mesures pour lutter contre les changements climatiques.

Plus particulièrement, Québec partagera son expertise avec le Chili en ce qui concerne la conception et l'exploitation d'un système de plafonnement et d'échange de droits d'émission de gaz à effet de serre (SPEDE).

Le Québec participe déjà à un marché du carbone dont la Californie est partie prenante. Selon ce système, le gouvernement plafonne une limite d’émissions de gaz à effets à effets de serre (GES) qui diminuera avec le temps, ce qui force les propriétaires des usines polluantes à acheter des «droits de polluer» à ceux qui ne dépassent pas. Ces droits sont vendus aux enchères et coûtent de plus en plus cher au fil du temps, ce qui les inciterait à diminuer leurs GES.

Le Chili, qui a déjà instauré une taxe carbone pour certains grands émetteurs et a adopté une feuille de route énergétique qui établit la nécessité d'explorer et de développer un SPEDE dans le secteur énergétique.

« Le partage de nos connaissances en matière de transition énergétique, de conception de marché du carbone et de solutions innovantes profitera à tous. Il nous permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre, tout en favorisant de nouvelles possibilités de création d'emplois et de croissance économique durable », a déclaré le ministre Benoit Charette, par voie de communiqué.

Dans la même catégorie