/news/techno

Vente de logiciels malveillants: 100 000 $ d’amende pour deux Canadiens

Agence QMI

Hands typing on computer keyboard

De Visu - stock.adobe.com

Deux Canadiens ont écopé d’une amende de 100 000 $ pour avoir «élaboré et vendu des logiciels malveillants et en avoir fait la promotion», a annoncé mardi le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Selon les autorités, John Paul Revesz et Vincent Leo Griebel sont des partenaires d’affaires qui exerçaient leurs activités sous le nom de la compagnie Orcus Technologies.

Une amende supplémentaire de 15 000 $ a été imposée à Revesz pour «pour l'exploitation d'un service de nom de domaine dynamique sécurisé utilisé prétendument par des pirates informatiques pour communiquer au moyen de différents ordinateurs infectés».

John Paul Revesz était déjà connu des policiers, puisque des accusations criminelles ont déjà été portées contre lui à la suite d’une enquête des experts en cybercriminalité de la Gendarmerie royale du Canada.

Selon le CRTC, Orcus Technologies a commercialisé et vendu un «outil d’administration à distance appelé Orcus RAT».

«L'enquête a permis de conclure que cet outil était en fait un logiciel malveillant, une technologie de chevaux de Troie d'accès à distance qui permet aux pirates informatiques d'installer le programme et de prendre le plein contrôle de l'ordinateur d'une victime sans son consentement ou sans qu'elle en ait connaissance», a indiqué le CRTC dans un communiqué.

Le CRTC croit que le logiciel malveillant offert par Orcus Technologies aurait à ce jour infecté des milliers d’ordinateurs un peu partout dans le monde.

Pour mener à bien cette enquête, le CRTC a travaillé en étroite collaboration avec plusieurs partenaires internationaux, dont le FBI, la GRC et la police fédérale australienne.