/news/currentevents

Les enfants «avaient la vie devant eux»

TVA Nouvelles

Karine Aikens, qui a été la gardienne des enfants de deux et quatre ans retrouvés morts mercredi matin, peine à croire ce qui est arrivé. Elle a parlé d’une mère qui faisait tout pour eux.        

«Ils avaient la vie devant eux. Deux et quatre ans, c’est trop jeune pour mourir. Ça n’a juste pas de bon sens. J’en reviens juste pas, a-t-elle dit dans une entrevue accordée à TVA Nouvelles. Ils étaient adorables, très gentils, c’était de bons garçons bien élevés, polis.»       

Les victimes sont Dahia Khellaf, 42 ans, et ses deux fils Adam, 4 ans et Aksil, 2 ans. Mme Aikens, une amie de la mère, a affirmé que cette dernière adorait ses enfants.       

La gardienne des enfants savait que le couple traversait une période difficile.       

«Elle m’avait confié que son mari était très jaloux, qu’elle avait des problèmes avec son ex. Il pétait des coches pour rien, des choses comme ça, a-t-elle indiqué. Elle a essayé de reprendre avec lui et ça ne fonctionnait pas du tout.»       

L’auteur présumé de la tuerie avait été arrêté en août 2018 pour des voies de fait sur sa conjointe, mais il avait cependant été acquitté des accusations portées contre lui.       

Il faisait toujours l’objet de procédures judiciaires pour non-respect d’un engagement. Il lui était notamment interdit d’approcher son ex-conjointe, sauf pour voir ses enfants.       

Il lui était également interdit d’être en possession d’une arme à feu.

Dans la même catégorie