/news/politics

«Le drame, c’est que personne d’autre n’a embarqué»

TVA Nouvelles

François Legault poursuit sa tournée californienne et Mario Dumont a bien hâte de voir comment le premier ministre québécois abordera la question de la bourse du carbone avec l’État américain, et ce, au moment même où elle fait l’objet d’une charge de Donald Trump. 

«On a plus que des atomes crochus avec [la Californie], on a une entente signée! Le drame c’est que personne d’autre n’a embarqué», rappelle l’animateur, soulignant que l’Ontario était censée se joindre à cette initiative verte. 

Pour Mario Dumont, le peu de participants à la bourse la rend possiblement plus vulnérable aux contestations judiciaires comme celle du gouvernement fédéral et du président Donald Trump qui «non seulement ne fait rien, mais s’attaque à ceux qui s’occupent des changements climatiques». 

 «Si la Californie perdait devant le tribunal, on se retrouverait tout seul. Ça ne vaut pas cher la livre», avoue-t-il. 

«Est-ce que François Legault pourrait jusqu’à appeler Justin Trudeau pour lui demander d’intervenir auprès de son ''bon ami'' Donald Trump», ironise Mario Dumont, précisant que le dossier pourrait s’avérer «compliqué». 

Dans la même catégorie