/news/society

Les remèdes de lendemain de veille

TVA Nouvelles

Réunion de famille, partys de bureau: le temps des Fêtes est entamé, les soirées bien arrosées se multiplieront et les risques de boire un verre de trop aussi. 

La pharmacienne Thina Nguyen a donné quelques trucs pour prévenir les effets du lendemain de veille ou, si le mal est fait, les traiter. 

Conseils pour prévenir 

Boire avec modération 

«On parle de deux consommations standards pour une femme par jour et de trois consommations pour un homme», rappelle la pharmacienne. 

Alterner alcool et eau 

Éviter de boire lorsqu’on a l’estomac vide 

Boire beaucoup d’eau 

«L’alcool déshydrate en augmentant le volume d’urine et parfois, en provoquant un vomissement et de la diarrhée», explique-t-elle. 

Manger 

«L’alcool diminue la glycémie, certains maux de têtes peuvent être causés par un manque de glucose du cerveau». 

Et si le mal est fait? 

Des bananes et des kiwis 

«Les bananes et les kiwis sont spécialement bons parce qu’ils donnent du sucre au cerveau et refont le plein du potassium perdu dans les urines après une soirée bien arrosée». 

Acétaminophène, aspirine, ibuprofène: lequel utiliser? 

«C’est du cas par cas, ce n’est pas indiqué pour tout le monde, précise Mme Nguyen. Prenons le Tylenol, c’est recommandé pour des buveurs occasionnels, par contre des buveurs chroniques ou les personnes qui ont des problèmes hépatiques, ce n’est pas recommandé». 

«Concernant l’aspirine et l’ibuprofène, ce sont des irritants gastriques, alors ce n’est pas recommandé pour les personnes qui ont déjà des problèmes gastriques parce que ça peut causer des ulcères, des saignements associés à l’alcool qui est déjà un irritant sur l’estomac et les intestins». 

Thina Nguyen ajoute que la prudence est de mise puisque l’aspirine et l’ibuprofène peuvent avoir des interactions avec d’autres médicaments. 

Voyez l'entrevue complète dans la vidéo ci-dessus