/news/culture

Un jeune Québécois à Hollywood

Bruno Lapointe | Journal de Montréal

L’année 2019 du Québécois Cameron Brodeur n’a pas été banale. En plus de tenir présentement la vedette de Ghost Writer sur Apple TV+, le comédien de 17 ans a fait ses premiers pas à Hollywood en jouant les superhéros dans The Umbrella Academy sur Netflix, ainsi qu’en campant un soldat au cinéma dans Midway.  

« Disons que l’année a été assez occupée. Surtout pour quelqu’un de mon âge », atteste timidement le jeune comédien en entrevue au Journal.   

« Beaucoup de choses se sont passées, mais tout n’a été que positif. Ces projets m’ont tous permis de grandir et d’évoluer, autant en tant que personne qu’en tant que comédien », ajoute-t-il.  

Ayant grandi à Candiac, sur la Rive-Sud de Montréal, Cameron Brodeur ne s’attendait donc pas nécessairement à entrer à Hollywood par la grande porte. C’est pourtant ce qui est arrivé avec la série The Umbrella Academy, adaptation télévisuelle de la populaire bande dessinée du même nom. Dans ce tout premier projet américain, il incarne un jeune Luther Hargreeves, leader de la fameuse académie, doté de force surhumaine.   

Cameron Brodeur (à l’extrême gauche) incarne le jeune super­héros Luther Hargreeves dans <i>The Umbrella Academy</i>.

Photo courtoisie, Netflix

Cameron Brodeur (à l’extrême gauche) incarne le jeune super­héros Luther Hargreeves dans The Umbrella Academy.

« Au début, je ne réalisais même pas que c’était une série américaine. J’ai toujours rêvé de jouer un superhéros, alors c’est la seule chose que j’avais en tête », rigole le comédien.   

Des milliers de fans  

Une fois la série débarquée sur Netflix, l’hiver dernier, la popularité du jeune homme est rapidement montée en flèche. Puis est venue la sortie de Midway, fresque historique du cinéaste d’origine allemande Roland Emmerich (Godzilla, Independence Day). En quelques semaines à peine, Cameron Brodeur a vu le nombre d’abonnés augmenter de manière exponentielle sur son compte Instagram, atteignant aujourd’hui plus de 180 000 fidèles.   

« C’est en voyant les messages et les commentaires de fans partout à travers le monde que j’ai réalisé ce qui se passait. Ça me fait encore drôle de penser que tous ces gens-là s’intéressent à ce que je fais. Mais je commence à m’y habituer tranquillement. S’ils me suivent, c’est qu’ils apprécient ce que je fais, alors c’est très flatteur », confie-t-il.   

Pause de tournage  

Prenant présentement une pause d’auditions – et de tournages – au profit de ses études en cinéma, Cameron Brodeur avoue ne pas savoir ce que l’avenir lui réserve (une deuxième saison de The Umbrella Academy a beau avoir été confirmée, le jeune comédien est tenu au silence à ce propos par un contrat avec le géant du streaming américain).   

Une chose est toutefois certaine : le jeune comédien n’a pas l’intention de laisser son rêve américain lui glisser entre les mains.   

Il entend donc s’envoler pour Los Angeles au printemps afin de tenter sa chance auprès des grands studios américains, qui tourneront durant cette période les premiers épisodes de séries qu’ils espèrent voir atterrir en ondes en septembre.  

« Un autre de mes rêves serait de jouer dans un sitcom comme The Office », annonce Cameron Brodeur, brandissant ses doigts fermement croisés.