/regional/quebec/quebec

Des employés d’Info Santé à Québec affectés par un chantier de construction

Agence QMI

Les employés d’Info Santé à Québec doivent composer depuis plusieurs semaines avec un chantier de construction affectant leur rendement au travail.

De l’eau fuit du plafond, des bâches de plastique se retrouvent dans leur environnement de travail et il y a même présence d’amiante, selon ce qu’a constaté TVA Nouvelles, jeudi, lors d'une visite des lieux.

La situation devait être réglée il y a un moment déjà, affirme Patricia Lajoie, présidente du Syndicat des professionnelles en soins de la Capitale-Nationale (FIQ-SPSCN).

«On trouve ça aberrant qu'en 2019 il y ait des gens, ici au Québec, qui travaillent dans des situations comme ça, a dit Mme Lajoie. La semaine passée, on m’a dit que le toit était étanche, que tout était correct. Dans la nuit de lundi, encore, c’était le déluge sur le département. On entend l’eau couler, il y a des flaques d’eau à terre.»

Les quelque 60 employés concernés par le chantier ne travaillent pas directement où il y a de l’eau qui coule, mais ils doivent tout de même composer avec le chantier, et surtout, le bruit généré par les ouvriers.

«Le bruit d’eau qui coule constamment dans certains modules, c’est quand même assez agaçant, a témoigné Ariane Poirier, une infirmière d’Info Santé. Lors des perçages sur la toiture, moi je n’étais pas présente, mais des salariés m’ont fait part que c’était très agressant, c’était difficile de se concentrer.»

Le syndicat ne comprend pas comment le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale peut laisser des employés travailler dans de telles conditions.

«Ça fait comme au moins trois-quatre semaines qu’on nous dit: "ah! c’est la semaine prochaine que les gens vont être relocalisés, [donc] quand on dit est-ce qu’on a espoir que ça va finir bientôt, bien on ne le sait pas. [...]". C’est quand même 60 personnes qui travaillent encore dans ces conditions-là», a ajouté Mme Lajoie.

Déménagement complété lundi?

Pour sa part, le CIUSSS de la Capitale-Nationale affirme que les employés d’Info-Santé seront finalement relocalisés du 4e au 3e étage, une opération qui devrait être complétée lundi prochain.

«Il y a des détails techniques qu’on se devait de régler, et c’est ce qui fait en sorte que c’est un peu plus long que ce qu’on souhaite. La décision effectivement de relocaliser les gens, c’est parce qu’on comprend nos employés, et de travailler dans un chantier comme celui-là, effectivement, ce n’est pas ce qui est souhaitable et ce n’est pas ce qui est souhaité», a indiqué Jean-Michel Ross, directeur adjoint du CIUSSS de la Capitale-Nationale.