/news/society

Fusion de Cancer de la Prostate Canada et la Société canadienne du cancer

Agence QMI

Adobe Stockphoto

Cancer de la Prostate Canada se fondra dans la Société canadienne du cancer qui reprendra ses activités.

Les deux organisations ont mentionné par communiqué jeudi que cette fusion a pour objectif «de renforcer et de soutenir la recherche, la sensibilisation et l'éducation de même que les services offerts afin de mieux répondre aux besoins des hommes touchés par le cancer de la prostate et de leurs familles».

«Nous avons contribué à réduire de 50 % le taux de mortalité associé à cette forme de cancer. Alors qu'au Canada, 1 homme sur 9 aura un cancer de la prostate au cours de sa vie, cette fusion nous permettra non seulement de maintenir, mais également d'accroître notre impact sur les perspectives de vie des hommes atteints», a affirmé le président et chef de la direction de Cancer de la Prostate Canada, Peter Coleridge. Son organisme existe depuis 25 ans.

En 2017, la Société canadienne du cancer avait déjà avalé la Fondation canadienne du cancer du sein. La Société soutient que cette intégration avait permis de «réduire de 28 % les coûts de la collecte de fonds, d'augmenter le financement des activités liées à la mission et de maximiser l'impact des dons versés par les donateurs».

Elle espère des résultats similaires avec cette nouvelle fusion.

«En éliminant le dédoublement des efforts et en consolidant les meilleures pratiques, nous pourrons consacrer une plus grande part des dons reçus à cette importante mission. Les donateurs nous demandent pourquoi il existe autant de chevauchement entre les diverses organisations vouées au cancer - au lieu de nous faire concurrence, nous nous unissons afin de redéfinir le paysage de la bienfaisance au pays dans le domaine du cancer», a déclaré la chef de la direction de la Société canadienne du cancer, Andrea Seale.

Elle dirigera l’organisme fusionné. L’intégration devrait être finalisée au début de l’année prochaine.