/news/society

La CNESST préoccupée par les nombreux accidents impliquant des signaleurs

Catherine Bouchard | Journal de Québec

Accident signaleur

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

La CNESST se dit très préoccupée par les nombreux accidents de travail ayant impliqué des signaleurs routiers ces derniers mois et indique qu’un comité de travail se penche actuellement sur la situation.

Depuis septembre, pas moins de quatre signaleurs routiers et un arpenteur ont été impliqués dans de graves accidents dans le cadre de leur travail. Du nombre, deux ont malheureusement perdu la vie.

Par ailleurs, le nombre de signaleurs impliqués dans des accidents au Québec est passé de 47 à 76 entre 2016 et 2018.

«Nous sommes très préoccupés par la situation des signaleurs routiers, surtout avec les accidents survenus récemment», indique Marie-France Roulier, porte-parole à la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Un autre accident s’est produit, mercredi après-midi, sur le boulevard Henri-Bourassa, à proximité près de l’intersection de la rue des Blaireaux, dans le secteur de Charlesbourg.

La CNESSST a dépêché un enquêteur sur les lieux afin de déterminer les circonstances de l'accident.

«Le signaleur faisait la circulation à la sortie d’un commerce. Il y a un véhicule qui voulait sortir et le signaleur lui a demandé de s’immobiliser, le temps qu’il s’assure que la voie était libre, ce que l’automobiliste a fait. Mais lorsque le signaleur a voulu donner le feu vert à l’automobiliste, ce dernier avait déjà commencé à avancer et a happé le signaleur», explique la porte-parole.

L'accident fera l'objet d'une enquête, mais la porte-parole ne peut préciser, pour le moment, de quel type d’enquête il s’agira.

Elle précise que le signaleur portait les vêtements requis pour faire son travail et que le camion-flèche et les barils étaient en place selon les normes établies.

Dans la même catégorie