/news/politics

Le PQ préconise le report de l’interruption de service

Agence QMI

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Le Parti québécois (PQ) demande au gouvernement Legault d’intervenir pour reporter l’arrêt de service prévu sur la ligne de train Deux-Montagnes, qui est nécessaire notamment pour la réalisation de travaux dans le tunnel du mont Royal.

Disant appuyer le Comité des usagers du train de Deux-Montagnes, le PQ affirme que les utilisateurs de ces trains sont pris «en otage».

Le PQ veut que des «mesures d’atténuation convenables» soient mises de l’avant avant d’effectuer les travaux du Réseau express métropolitain (REM) qui priveront les usagers de cette ligne dès le 6 janvier prochain jusqu’en 2023. Le PQ propose notamment la mise sur pied de voies réservées pour le service de navettes par autobus.

«Les travaux nécessaires prendront des années; pendant ce temps, les citoyens des Basses-Laurentides doivent pouvoir compter sur un service fiable et efficace de navettes par autobus sur des voies réservées. Or, ce qu’on leur offre présentement, c’est de doubler leur temps de trajet et de multiplier les correspondances», a déploré le porte-parole en matière de transport du PQ, Joël Arseneau, par communiqué.

«Le report de l’arrêt de service bénéficierait aussi aux employeurs, tout aussi bousculés; ainsi, on leur donnerait le temps de mettre en place des mesures adéquates de télétravail ou encore d’ouvrir des bureaux satellites sur la Rive-Nord. Enfin, un report permettrait de compléter certains chantiers, réduisant d’autant le nombre d’entraves routières. C’est donc une proposition comportant des avantages pour tout le monde », a-t-il souligné.

Le PQ craint notamment que les usagers se tournent vers leur voiture, ce qui aggravera la congestion routière.

Rappelons que plusieurs utilisateurs sont très mécontents des mesures mises en place pour pallier les bouleversements occasionnés par les travaux de réfection du REM. Une demande d’action collective a été présentée en cour la semaine dernière. Certains ont carrément quitté leur emploi à Montréal ou ont déménagé.

Dans la même catégorie