/sports/homepage

Tournée des hôpitaux du CH: un sourire à la fois

Marc-Antoine Malo | Agence QMI

Les infirmières de l’Hôpital Ste-Justine ont pu compter sur du renfort bien spécial lors de cette froide journée de décembre, jeudi, et l’agitation a gagné l’hôpital, tandis que des sourires s’imprimaient sur chaque visage à la vue des joueurs du Canadien de Montréal.

Les têtes d’affiche de cette visite annuelle étaient bien entendu les deux Québécois de l’équipe : Phillip Danault et Jonathan Drouin. Les deux attaquants étaient bien entourés de plusieurs de leurs coéquipiers comme Nick Suzuki, Jesperi Kotkaniemi ou encore Max Domi, et ont remis du chocolat et des sacs remplis de surprises à l’effigie du Tricolore aux enfants.

«C’est incroyable d’être ici pour eux autres. Ils combattent chaque jour. Ils sont vraiment inspirants pour nous, a mentionné Danault, qui a effectué cette visite pour une cinquième année avec le Bleu-Blanc-Rouge. Je suis sûr qu’ils disent que c’est nous qui sommes inspirants, mais c’est vraiment eux l’inspiration. D’être ici avec les joueurs pour les supporter, c’est vraiment spécial».

Drouin, lui, blessé à l’avant-bras gauche pour encore plusieurs semaines, se fait un devoir de redonner le sourire aux jeunes patients de l’hôpital.

«C’est sûr que pour nous c’est un deux heures de plaisir. Pour eux, ce sont des moments difficiles à vivre et c’est important de venir ici pour supporter les enfants et les parents, a admis le Québécois. Il faut essayer de mettre un peu de vie dans leur journée.»

Du plaisir pour les parents

Lors de la visite des joueurs, certains parents se montraient encore plus enthousiastes à l’idée de rencontrer les hockeyeurs que leurs enfants. Même s’ils n’ont pas nécessairement de symptômes physiques, les parents d’enfants malades sont tout aussi touchés par le mal que subissent leurs jeunes.

«Pour les parents aussi, ça fait chaud au cœur. Ils sont là jours et nuits pour eux autres. C’est amusant d’être là pour tout le monde», a déclaré Danault.

Une jeune patiente se demandait quant à elle si elle allait recevoir la visite du gardien Carey Price. Elle a plutôt eu droit à l’arrivée d’un remplaçant de luxe en Cayden Primeau, qui a obtenu sa première victoire dans la Ligue nationale de hockey mercredi.

Tomas Tatar, lui a fait le bonheur du papa de la petite Rose Boivin, Philippe, qui est un grand amateur du CH et qui rencontrait un joueur pour la première fois de sa vie. Sa fille de deux ans et demi, qui a subi une intervention pour soigner sa jambe, était davantage intéressée par le contenu du sac-surprise.