/news/currentevents

Triple meurtre à Pointe-aux-Trembles: même les voisins avaient très peur du conjoint

TVA Nouvelles

Dahia Khellaf craignait son conjoint Nabil Yssaad. Le père de famille agissait, semble-t-il, de plus en plus bizarrement. La victime de 42 ans confiait ses tourments à sa voisine immédiate.         

• À lire aussi: Le couple vacillait depuis que le père avait perdu son emploi  

• À lire aussi: Une mère et ses deux jeunes enfants retrouvés morts  

«C’est un malade mental, c’est ce que l’on a dit aux enquêteurs, hier. C’était du délire. Les voisins nous l’avions remarqué. Le monsieur n’était pas normal», explique à TVA Nouvelles Latifa Sail.          

La femme est si bouleversée qu’elle peine à trouver ses mots. Selon cette dernière, les problèmes de santé mentale de l’homme qui aurait tué ses deux fils et Mme Khellaf avaient culminé au cours des derniers mois.          

«Il imaginait beaucoup de choses. Il parlait tout seul. Les voisins, mon mari et moi, les enfants, on avait remarqué ça. On a commencé à avoir peur de lui. Je ne pouvais pas lui parler», précise Latifa Sail.      

La confidente de Dahia Khellaf déplore que les autorités étaient informées des problèmes de Nabil Yssaad et «qu’elles n’aient rien fait», selon ses dires. «Il venait ici, il n’avait pas le droit. On le voyait. Si on avait su, on lui aurait dit», déplore Mme Sail en faisant le geste de partir.         

Mme Khellaf craignait son mari. «Elle voulait se séparer de lui. Je pense qu’il a mal pris ça. Il aimait ses enfants, elle me l’avait dit. Il aimait sa femme. Pourquoi il a fait ça, on ne le le sait pas», s’attriste la voisine.      

Mme Sail a le cœur gros et sent un vide immense. Ses voisins ne seront plus jamais là. «Je ne peux pas m’imaginer qu’il n’y a plus personne ici. Parce que l’on est habitué de voir les enfants tous les jours. C’est très difficile», conclut-elle.         

Nabil Yssaad aurait assassiné son ancienne conjointe et ses deux enfants à Montréal. Il se serait ensuite rendu dans la région de Lanaudière pour mettre fin à ses jours, en se lançant du haut du 6e étage de l’Hôpital de Joliette.         

Dans la même catégorie