/regional/montreal/montreal

Un trottoir réclamé depuis 30 ans

TVA Nouvelles

Les élèves du Collège Sainte-Marcelline, dans le nord de la Ville de Montréal, doivent se méfier en bordure du boulevard Gouin Ouest. Depuis 30 ans, on exige qu’il y ait un trottoir pour assurer leur sécurité.

La circulation automobile est dense dans ce secteur et, bien que la limite permise soit de 30 km/h, les voitures roulent souvent à une vitesse plus élevée.

Pas moins de 1000 élèves fréquentent cet établissement d’enseignement privé de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

«C’est un endroit excessivement dangereux qui n’est même pas signalé d’une façon efficace avec des lumières jaunes pour indiquer qu’il y a des enfants», a dit un parent rencontré par TVA Nouvelles.

La directrice de l’école ajoute que circuler est encore plus dangereux en hiver puisque les élèves doivent marcher encore plus près de la rue.

La mairesse de l’arrondissement, Émilie Thuillier, assure qu’il existe un projet de trottoir temporaire pour 2021. Une coupe d’arbres permettra de le mettre en place.