/finance

Départ des Desmarais chez Power Corporation

TVA Nouvelles

Power Corporation a annoncé, vendredi matin, le départ à la retraite de Paul Desmarais Jr et d'André Desmarais, qui quitteront leurs postes de cochefs de la direction de Power Corporation, après 23 ans de service.   

Les deux hommes demeureront respectivement président et président délégué du conseil d’administration de Power Corporation. R. Jeffrey Orr, président et chef de la direction de la Financière Power deviendra président et chef de la direction de Power Corporation.   

Power Corporation (PCC) et la Financière Power (CFP) ont également annoncé la signature d'une convention définitive en vue d'effectuer une opération de réorganisation d’entreprise afin d’éliminer la structure actuelle comportant deux sociétés de portefeuille et de mettre l'accent sur les services financiers.   

«La réorganisation simplifiera la structure d'entreprise du groupe et servira de fondement et de catalyseur à un ensemble plus vaste d'initiatives stratégiques visant à dégager une valeur accrue pour les actionnaires», peut-on lire dans un communiqué.   

Ainsi, chaque action ordinaire de la Financière Power détenue par les porteurs d'actions ordinaires de CFP autres que PCC et certains des membres de son groupe sera échangée contre 1,05 action comportant des droits de vote limités de PCC et 0,01 $ en espèces. À la réalisation de la réorganisation, PCC sera propriétaire de la totalité des actions ordinaires de CFP, tandis que des actions privilégiées et des titres d'emprunt de CFP demeureront en circulation.   

Les conseils d'administration de PCC et de CFP ont chacun approuvé la réorganisation à l'unanimité et le conseil d'administration de CFP a convenu de recommander à l'unanimité aux actionnaires minoritaires de CFP de voter en faveur de la réorganisation.

Dossier Capitales Médias

Le départ des frères coïncide avec la faillite des journaux que la famille Desmarais a détenus pendant près de 50 ans. 

Les retraités de Groupe Capitale Médias ont crié leur colère aux Desmarais en milieu de semaine. Ils risquent de perdre 30% de leur rente. 

Même si Power Corporation était l'administrateur de la caisse de retraite, il refuse d'éponger le déficit de 65 millions.

Les frères Desmarais, eux, n'ont rien à craindre. Leur rente de retraite avoisinera les 1 800 000$. Ajouté à cela, l'équivalent d'un demi-milliard de dollars d'actions de Power et de ses filiales.