/regional/montreal/montreal

Les travailleurs du REM n’ont toujours pas accès au pont

Guillaume Pelletier | Agence QMI

Joël Lemay / Agence QMI

Malgré des semaines de pourparlers, Ottawa et la Caisse de dépôt et placement du Québec ne sont toujours pas parvenus à signer une entente pour permettre aux travailleurs du Réseau express métropolitain (REM) d'amorcer les travaux sur le pont Samuel-De Champlain.

Une source bien au fait du dossier a indiqué jeudi au «24 Heures» que CDPQ Infra ne possèderait pas les assurances professionnelles nécessaires afin que ses équipes puissent entamer les travaux sur le tablier central du nouveau pont.

Les travaux sur la structure devaient pourtant commencer au mois de novembre, avait assuré le porte-parole du bureau du REM, Jean-Vincent Lacroix. Depuis la fin d'octobre, il martèle qu'une entente est sur le point d'être signée et que l'échéancier de réalisation du segment du REM reliant Brossard et la Gare Centrale sera respecté.

Impossible de savoir d'une source officielle quels sont les «détails administratifs» qui retardent la signature de l’entente. Au bureau du REM, la porte-parole Virginie Cousineau évoque maintenant le changement de gouvernement fédéral pour expliquer la situation.

Questionnée à savoir ce qui traîne du côté d'Infrastructure Canada pour la signature de l'entente, la porte-parole Josianne Martel souligne que la priorité du gouvernement est d’assurer la qualité et la durabilité du pont Samuel-De Champlain pour les 125 prochaines années.

«CDPQ Infra, ses fournisseurs ainsi que leurs sous-traitants devront conduire leurs travaux dans le respect des règles et selon les standards et meilleures pratiques de l’industrie, ce qui inclut l’obtention des assurances professionnelles nécessaires», explique-t-elle, sans vouloir confirmer que des assurances sont manquantes.

Première entente

Rappelons qu’une première entente a été signée le 5 novembre dernier: elle permet au consortium NouvLR, qui construit le REM, l'accès à différents secteurs aux abords du corridor du pont Samuel-De Champlain, notamment à L’Île-des-Sœurs, dans le secteur de Gaétan-Laberge et du côté de Brossard.

Entre-temps, le consortium Signature sur le Saint-Laurent a commencé quelques travaux préparatoires requis dans le cadre du projet du REM sur le tablier du corridor central du pont.

Le segment du REM reliant la Rive-Sud et le centre-ville de Montréal devrait être en service à la fin 2021.