/news/politics

Qui succédera à Scheer?

TVA Nouvelles

 Au lendemain de la démission d'Andrew Scheer comme chef du Parti conservateur, les yeux se tournent maintenant vers ceux qui pourraient lui succéder. 

 Plusieurs noms circulent déjà et certains se disent ouvertement en réflexion. 

 Parmi les personnalités qui pourraient se lancer, on trouve Rona Ambrose qui a été ministre de la Santé sous Stephen Harper et Peter MacKay qui a été son ministre de la Défense. 

 On entend également les noms de Gérard Deltell, député conservateur québécois, Michael Chong, député conservateur ontarien, Michael Fortier, ancien sénateur conservateur et Bernard Lord, ancien premier ministre du Nouveau-Brunwisck. 

Cependant, TVA Nouvelles a appris que M. Lord, originaire du Québec et bilingue, ne se portera pas candidat. 

 Il y a également Erin O’Toole qui avait terminé troisième dans la course à la direction du Parti conservateur qui avait été remportée par Scheer. Ainsi que Mark Mulroney, avocat et fils de l’ancien premier ministre Brian Mulroney. 

 Le député de la circonscription québécoise de Louis-Saint-Laurent ne ferme pas la porte. 

 «C’est sûr que le téléphone sonne, je vous dirais que d’une certaine façon pour moi c’est le jour de la marmotte. Ça fait 11 ans que je suis en politique, j’ai eu quatre chefs qui ont quitté pendant que j’étais en politique et quatre fois mon nom circule», affirme Gérard Deltell. 

 «J’ai été chef, je sais c’est quoi être chef d’un parti politique, ce n’est vraiment pas évident. Le téléphone sonne, mais pour le moment, nos pensées vont d’abord à Andrew Scheer», poursuit le député conservateur.   

 La députée ontarienne Marilyn Gladu dit être en réflexion. Elle suit actuellement des cours de français. 

 «Il faut parler les deux langues du pays. Je ne suis pas parfaite maintenant, mais j’ai amélioré mon français. Je donne les entrevues en français» a dit la députée de Sarnia-Lambton dans la langue de Molière.

Dans la même catégorie