/news/law

Sanction moins lourde pour l’ado qui a sorti un couteau à l’école

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

L’adolescent accusé d’avoir sorti un couteau à l’école régionale Alexander Galt de Sherbrooke, en octobre dernier, a vu l’accusation contre lui être réduite. Les images captées par une caméra de surveillance montrent une version différente de celle racontée par la victime.

À LIRE ÉGALEMENT

Menace d'une autre élève avec un couteau: l'adolescent accusé

Initialement accusé d’avoir menacé d’utiliser une arme, l’adolescent de 15 ans a admis lundi avoir porté une arme. Le procureur de la poursuite, François Houle, a raconté au Tribunal la scène filmée par la caméra de surveillance d’un corridor de l’école.

«On voit un groupe de cinq ou six élèves, il y a une altercation verbale, a dit Me Houle. C’est alors que l’adolescent sort un couteau de poche, le tient à la hauteur de sa poitrine vers la victime. Il y a une distance d’environ un mètre entre les deux jeunes et l’accusé ne fait aucun mouvement. Il tient le couteau dans sa main une vingtaine de secondes et le remet dans sa poche lui-même, sans l’intervention de personne.»

La victime avait plutôt raconté qu’elle s’était fait menacer de mort alors qu’elle avait le couteau à quelques centimètres de la gorge.

«Il n’est pas question d’un faux témoignage ici, a précisé Me Houle. Parfois, avec l’émotion, on perçoit les choses différemment ou nos souvenirs sont inexacts. Nous avions plusieurs versions des témoins et nous avons choisi de nous en tenir aux images de la caméra, ce qui est objectif.»

L’adolescent a été soumis aux mesures de sanctions extrajudiciaires, un processus courant pour les jeunes qui ont commis des crimes moins graves. «Je suis heureuse que les faits aient été rétablis aujourd’hui, a mentionné l’avocate de l’accusé, Annie-Pier Babineau. Je souhaite maintenant que les autorités s’assurent que les droits de mon client soient respectés, comme le droit de recevoir une éducation. Pour l’instant, il n’est toujours pas retourné à l’école.»

Plus tôt cette semaine, la Commission scolaire Eastern Townships avait permis la réintégration du jeune, mais son retour n’a pu se faire pour le moment.