/news/society

Élan de générosité pour des hockeyeurs sinistrés

Stéphane Sinclair - Le Journal de Montréal

STÉPHANE SINCLAIR

Des associations de hockey mineur des Laurentides ont uni leurs efforts pour récolter de l’argent afin de permettre à 28 jeunes sinistrés de se procurer de l’équipement pour s’adonner à leur sport préféré.  

« Je trouve ça beau. On crée de liens avec les autres parents et ça devient notre famille. Ce sont même des parents qui nous ont hébergés et qui sont venus nous aider après le bris de la digue. Et maintenant, des associations nous aident financièrement, c’est vraiment gentil », lance Alexandra Amyot, une sinistrée qui habite sur la 13e avenue, qui est mère de garçons de 9 et 7 ans. 

Même Hockey Canada  

Les Associations de hockey de Deux-Montagnes, Laurentides Lanaudière, Hockey Québec et Hockey Canada ont remis 20 000 $ aux parents de 28 joueurs frappés par les inondations.   

 C’est Kevin Pagé, le vice-président de l’Association de Hockey mineur de Deux-Montagnes qui a eu l’idée de venir en aide aux parents en mai dernier.  

« J’ai vu que les associations de baseball étaient venues en aide aux jeunes joueurs sinistrés, alors j’ai eu l’idée de faire la même chose », explique M.Pagé, lui-même papa de deux jeunes joueurs. Ce dernier habite Pointe-Calumet, une municipalité qui a été épargnée par la montée des eaux printanières.   

Pas de frais d’inscription 

Il a tout d’abord proposé à son organisation de ne pas exiger de frais d’inscription aux sinistrés pour la saison 2019-2020, permettant aux parents d’économiser entre 200 $ et 400 $.   

Il a ensuite demandé de l’aide à Hockey Laurentides-Lanaudière.  

Ainsi, Hockey Canada, Hockey Québec et 24 associations de hockey mineur des Laurentides et de Lanaudière sont venus aider les jeunes hockeyeurs. 

« On a eu des “oui” de tout le monde, assez rapidement », poursuit Robert Speak, vice-président de Hockey Laurentides-Lanaudière.   

Pour Hugo Poissant, parent d’un joueur de hockey de 12 ans, c’est une aide non négligeable. « Maxime a perdu tout son équipement qui était dans le sous-sol. C’est plus de 600 $ en équipement qui a été perdu », mentionne-t-il. 

► Les montants qui ont été remis aux parents varient entre 600 $ et plus de 1800 $ et ils étaient répartis selon le nombre de joueurs de hockey par familles.