/sports

Une victoire «très symbolique» pour Maxence Parrot

Benoît Rioux | Agence QMI

Simplement d’être présent à l’épreuve de Big Air lors de la Coupe du monde de Pékin était déjà tout un accomplissement pour Maxence Parrot, mais le Québécois a poussé l’audace jusqu’à remporter la médaille d’or.

«Je suis fier de moi d’avoir réussi à passer à travers cette journée-là, d’avoir réussi à atterrir tous mes sauts en finale, a indiqué Parrot, qui a combattu un cancer au cours de la dernière année. C’est sûr que je voulais faire la compétition et être à mon meilleur. Je voulais gagner.»

Pour accomplir cet exploit, Parrot a dû mettre les bouchées doubles à l’entraînement au cours des derniers mois. Puisque son niveau d’énergie laisse encore à désirer, l’athlète de Bromont a même dû faire une sieste entre les qualifications et la finale.

«Je suis extrêmement content de ma performance, a résumé Parrot, qui a d’ailleurs réussi à atterrir un "front side triple cork 1440". Ça ne pouvait pas mieux se passer. Cette victoire vaut beaucoup pour moi. C’est une victoire qui est très symbolique. J’ai gagné beaucoup de médailles d’or aux X-Games, mais celle-là vaut vraiment encore plus pour moi par rapport à tout ce qui s’est passé dans les derniers mois. Je n’avais pas beaucoup de temps pour m’entraîner entre la fin des traitements et aujourd’hui.»Un beau moment

Avec un pointage de 186 points, Parrot a tout juste devancé le Suédois Sven Thorgren (185,00) en finale. L’Américain Chris Corning a complété le podium avec un pointage de 181,25.

«Je suis très fier de moi, a répété Parrot. Juste d’être en haut, d’être sur ma planche, de voir mes amis riders, c’était un vraiment beau moment pour moi.»

Le Québécois, qui a vaincu un lymphome de Hodgkin en suivant de nombreux traitements de chimiothérapie, avait précédemment ébloui le monde du snowboard au mois d’août en gagnant l’or à son retour aux X Games, à Oslo, le 31 août.- Chez les femmes, la Québécoise Laurie Blouin a accédé au podium en terminant au troisième rang de cette épreuve de Big Air, à Pékin. La Japonaise Miyabi Onitsuka et l’Autrichienne Anna Gasser l’ont devancée.