/regional/estduquebec/basstlaurent

Année exceptionnelle pour l'aéroport de Mont-Joli

Katia Laflamme | TVA Nouvelles

L'année 2019 a été pénible pour la Société des traversiers du Québec (STQ), mais l'aéroport de Mont-Joli a tout de même connu plusieurs avancées. 

«[Il y a eu] embauche d’une nouvelle direction générale, une réflexion auprès du conseil d’administration sur l’avenir de l’aéroport, plus de vols, des nouveaux transporteurs», a souligné en entrevue le président de la Régie intermunicipale de l’aéroport régional de Mont-Joli, Bruno Paradis. 

Cette année, des installations et équipements qui dataient des années 1970 on commencé à être modernisées avec un investissement de 1,5 M $ de la Régie. 

L’aéroport a aussi profité d’une hausse significative d’achalandage. En 2019, plus de 75 000 personnes ont voyagé par l’aéroport régional. Dans les années précédentes, ils étaient plus de 30 000 et 40 000 passagers. 

Une grande partie de ces passagers supplémentaires provient des vols de la Société des Traversiers du Québec, mais aussi du développement nordique. 

Les revenus de l’aéroport ont bien entendu augmenté. Les recettes en frais de stationnement ont notamment augmenté de 25%. 

Or, tout n’est pas rose puisque de nouveaux problèmes sont survenus, causés par les vols de la STQ . 

Certains passagers décident d’annuler leurs vols sur des compagnies aériennes, pour réserver un siège entre Mont-Joli, Baie-Comeau et Sept-Îles sur un vol nolisé de la STQ. Au coût de 20$ par segment, l’économie est substantielle pour les passagers qui doivent habituellement débourser plusieurs centaines de dollars pour voler sur une compagnie régulière. 

La directrice de l’aéroport, Chantal Duchesne, a donc décidé de proposer au ministre des Transports, François Bonnardel, que la STQ mette en place un système pour gérer les demandes de sièges d’avion lorsque les traversiers ne sont pas en mesure d’effectuer la liaison maritime. 

Les liaisons aériennes de la Société des traversiers vont demeurer en service tant que le F.-A.-Gauthier ne naviguera pas entre Matane et la Côte-Nord.