/news/society

Un centre de répit pour sans-abri bondé à Val-d’Or

TVA Nouvelles

L'itinérance n'est pas seulement un problème qui touche Montréal et les grandes villes de la province. Avec les temps froids qu'on connaît, le centre de répit Chez Willie, à Val-d'Or, est bondé pour accueillir ceux qui vivent dans la rue.

Dans ce centre adapté à la culture autochtone, la demande est grande alors que les températures ont dépassé les -30 degrés Celsius dans les dernières semaines.

«C'est un lieu sécuritaire, ou les gens peuvent se retrouver et avoir accès à une place qui est chaude, à une toast, à des intervenants», explique Stéphanie Quesnel, gestionnaire des services de Chez Willie.

Depuis son ouverture en 2014, le centre n’a pas cessé de voir la demande augmentée. «On remarque, dans les dernières années, que les besoins sont de plus en plus grands. On en vient même à manquer d'espace assis pour les gens. Je pense donc que ça répond à un besoin», ajoute-t-elle.

Chaque mois, des milliers de personnes fréquentent le centre. Les services offerts coûtent près de 285 000 dollars par année au Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or. Chez Willie accueille également des allochtones.