/regional/sherbrooke/centreduquebec

Une clinique qui peine à offrir le service

Charel Traversy | TVA Nouvelles

Ça fait maintenant deux mois que l'urgence Cloutier-du-Rivage a été remplacée par une clinique de proximité. Le recrutement d'infirmières praticiennes spécialisées (IPS) s'avère difficile, et cette nouvelle clinique en recherche activement.  

Depuis son ouverture, seulement deux des cinq postes sont comblés. Des infirmières de différents Groupe de médecine de famille (GMF) en Mauricie viennent prêter main-forte et combler les plages horaires. 

Le 1er décembre, la clinique s'est même retrouvée sans infirmière praticienne spécialisée. Donc, incapable de prendre en charge des patients. Près de 65 % des consultations de la clinique de proximité sont assurées par des IPS en soins de première ligne. 

Les objectifs de consultations étaient de 40 à 70 usagers par jour. Lors des sept premières semaines de mise en service de la clinique, la moyenne a été de 50 usagers par jour la semaine et d'une vingtaine de patients par jour les week-ends. 

Le CIUSSS rappelle que l'objectif n'était pas de rencontrer un grand nombre de patients, mais plutôt de mieux desservir la population du secteur Cap-de-la-Madeleine avec un éventail plus large de service. 

1600 patients orphelins ont désormais un médecin de famille et sont graduellement pris en charge. 

Une rencontre est prévue au mois de janvier entre la direction du CIUSSS et la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec pour trouver des solutions au recrutement des infirmières praticiennes spécialisées.