/finance

À l'heure du ménage et... du recyclage?

TVA Nouvelles

Pour certaines régions, ce sont des centaines de tonnes de déchets de plus qui s'ajoutent dans les dépotoirs durant la période des Fêtes. Un pensez-y-bien à l'heure du ménage d'après-Noël. 

Si les cadeaux étaient nombreux sous le sapin après le passage du père Noël, les déchets le seront aussi dans les centres de tri au cours des prochains jours. Chez Récup Estrie, on s'attend à un grand volume de matières récupérables en lien avec les Fêtes. 

«La première semaine du mois de janvier, on a une augmentation de tonnage», confirme Taraneh Sepahsalari de Récup Estrie. 

Si le centre de récupération reçoit en moyenne 2 500 tonnes de matières par mois, après les Fêtes, ce nombre passe à 2 800 tonnes par mois; une augmentation marquée de 300 tonnes. 

«Ça a un lien vraiment direct avec l'économie et la consommation des gens», analyse Mme Sepahsalari. 

Véritable fléau chez Récup Estrie, tous les objets linéaires sont à proscrire du bac de recyclage. Par objets linéaires, on entend les guirlandes, les fils électriques ou encore les lumières de Noël. C’est que ces objets restent régulièrement coincés dans les convoyeurs.

Trucs et astuces

Comment réduire son empreinte écologique au lendemain des Fêtes? La solution demande de la planification. 

«Si on ne le réfléchit pas à l'avance, on va prendre tout ça et on va les tasser, on va les empiler, ça va être froissé, ça va être abîmé. Ça va tout aller à la poubelle», note le professeur à l’Université de Sherbrooke Marc J. Olivier. 

L'option à privilégier est donc la réutilisation. «On peut faire le ménage et plutôt que de jeter, on peut rapporter tous les objets. Au moins, leur donner une seconde vie», propose M. Olivier. 

Ensuite, il est recommandé de récupérer le plus possible. «Chaque fois qu'on fait des emballages dans des sacs, c'est une invitation à conserver le sac», souligne le professeur. 

Les vieux objets électroniques, les piles ou les lumières de Noël, eux, doivent prendre la direction de l’écocentre. 

Et pour ceux qui sont déjà prêts pour les résolutions du Nouvel An, le professeur recommande d’éviter d'acheter des objets dont on ne peut pas allonger le cycle de vie. On peut penser aux assiettes et aux verres jetables, par exemple. 

Car malgré la montagne d'objets récupérés, un voyage au centre d'enfouissement reste inévitable.

Dans la même catégorie