/news/world

Le mystère de «l’homme de Marree» reste entier

Malgré de nouvelles images publiées par la NASA, on ignore toujours qui est l’auteur de ce géoglyphe australien qui fait 2,5 kilomètres de long. 

Découvert en 1998 par une pilote qui survolait la région, «l’homme de Marree» a toujours constitué un mystère dans la région. Des airs, on distingue facilement le contour d’une silhouette d’un chasseur aborigène, boomerang à la main, tracé à même la terre, mais personne n’en sait plus à son sujet. 

CNN rapport qu’un homme d’affaires australien a même offert une récompense de 5000 $ australiens (4500 $ canadiens) en 2016 dans l’espoir obtenir plus d’informations à son sujet, en vain.

Certains avancent qu’il serait l’œuvre d’un artiste de la ville d’Alice Springs, d’autres prétendent qu’il serait Américain. 

Protéger le géant

Aussi appelé le «géant de Stuart», le géoglyphe s’est estompé dans les dernières années, au désarroi des habitants de la petite ville de Marree. En 2016, ils ont entrepris de lui refaire une beauté : pendant cinq jours, ils ont approfondi à la niveleuse ses lignes dans la terre.

Les images de la NASA, prises en juin 2019, démontrent que leurs efforts ont porté leurs fruits. 

Pour assurer sa conservation, les citoyens ont aussi planté des bosquets de végétation afin de conserver l’eau et encourager la croissance de la végétation. Dans quelques années, l’homme de Marree sera peut-être recouvert de verdure. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.