/finance/homepage

La Caisse investit de nouveau dans la firme informatique AlayaCare

La Caisse de dépôt et placement a annoncé vendredi un nouvel investissement dans le fournisseur de technologies de santé à domicile AlayaCare, un soutien financier qui s’élève à 37 millions $ grâce à la participation de la firme québécoise de capital de risque Inovia Capital.

Cet investissement, annoncé par voie de communiqué, doit notamment permettre à AlayaCare de poursuivre sa stratégie d’acquisition à l’international qui inclut également la participation d’Investissement Québec, Innovexport et Desjardins Innovatech.

« La Caisse appuie la vision d’AlayaCare, qui veut que les logiciels infonuagiques, les soins virtuels et l’intelligence artificielle [transforment] la prestation des soins à domicile », a expliqué le premier vice-président Placements privés et Planification stratégique de la Caisse pour le Québec, Charles Émond.

AlayaCare a également annoncé vendredi avoir fait l’acquisition de Procura, une filiale de Compila Health, un géant mondial dans la conception de logiciels offerts aux organisations du domaine de la santé. Il s’agit de la troisième acquisition la plus importante d’AlayaCare, selon ce qu’a indiqué la compagnie.

«Cette acquisition nous permettra d’offrir des solutions inégalées à des organisations de toutes tailles à travers le monde et s’inscrit bien dans notre vision, qui est de devenir le fournisseur de soins communautaires et à domicile le plus réputé à travers le monde », a indiqué le chef de la direction et fondateur d’AlayaCare, Adrian Schauer.

Fondée en 2014, AlayaCare a notamment développé une plateforme unique offrant des services administratifs, des portails pour les clients et leurs familles, la surveillance de patients à distance, des services de télésanté.

En juillet dernier, La Caisse de dépôt et placement, Investissement Québec et le fonds Inovia Capital s'étaient aussi alliés pour investir 51 millions $ dans AlayaCare

L’investissement devait être partagé entre l’achat de nouvelles actions dans l’entreprise (33 millions $) et le rachat d’actions existantes (18 millions $).

Tant pour l’annonce de juillet que celle de vendredi, la ventilation de la somme totale entre la Caisse, Investissement Québec et Inovia n’a pas été divulguée.

Dans la même catégorie