/news/currentevents

La communauté de Parent ébranlée

Jonathan Tremblay | Journal de Montréal

Joël Lemay / Agence QMI

La Sûreté du Québec enquête sur une violente agression et un incendie suspect possiblement reliés, survenus vendredi en Haute-Mauricie.  

Deux suspects de 31 et 41 ans ont été arrêtés vendredi après-midi, en lien avec les évènements de la nuit précédente, à Parent, et en bordure du lac Dandurand.  

« Ils [devaient être] interrogés en soirée », a affirmé la sergente Marie-Michèle Moore, de la Sûreté du Québec (SQ).  

Hors de danger  

Peu après minuit vendredi, une femme dans la cinquantaine a subi des blessures sérieuses après avoir été victime de voies de fait graves, à l’hôtel Central.  

Elle a été transportée à l’hôpital, mais sa vie n’était pas en danger.  

Un incendie suspect s’est ensuite déclaré dans la corde de bois du chalet d’hébergement Chez Ti-Rouge, à environ 20 km de là.  

Une dizaine d’occupants s’y trouvaient, selon la SQ. Un des murs a été endommagé par les flammes.  

Puis, un individu s’est présenté à la P’tite Auberge le coureur des bois, située à proximité du lieu de l’agression. Il y aurait dénoncé les crimes, a-t-on appris.  

Vendredi, plusieurs résidents de la petite communauté de Parent ont dit avoir été ébranlés par cette triste histoire.  

Pas de la région  

L’enquête de la SQ est pilotée par l’Équipe des enquêtes sur les crimes majeurs. Celle-ci tentera de déterminer si les évènements sont reliés.  

Les suspects ne proviennent pas de la région. Ils auraient agi seuls, nous dit-on.