/news/currentevents

Un musicien attaqué dans un hôtel de Québec

Arnaud Koenig-Soutière - Le Journal de Québec

Un musicien qui venait de performer à l’Hôtel Plaza à Québec a été la cible d’un geste « gratuit » à la sortie de son lieu de travail, vendredi soir, quand il a surpris un homme en train de commettre un vol dans son véhicule.  

PHOTO Guy Martel

L’incident s’est produit vers 23 h dans le stationnement sous-terrain de l’établissement hôtelier.  

PHOTO Guy Martel

Le musicien dans la trentaine venait de terminer sa prestation et s’apprêtait à prendre la route. Or, en arrivant à son véhicule, il a surpris un homme qui semblait dérober ses effets personnels.  

Le suspect a vivement réagi en tentant de poignarder le musicien avec une arme blanche.  

«Il a tenté de se protéger pour éviter d’être poignardé. C’est là qu’il a été blessé », indique Marc-Antoine Tremblay, superviseur à la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec (CTAQ).  

Le trentenaire s’est habilement défendu, mais n’a pas été épargné pour autant. Il a subi une importante lacération à la main.  

Pendant que le suspect prenait la fuite, la victime était transportée dans un centre hospitalier pour soigner sa blessure. On ne craint pas pour sa vie.  

PHOTO Guy Martel

Ratissage  

Les policiers ont épié l’hôtel et ont lancé un important déploiement pour traquer l’agresseur en cavale. Des techniciens en identité judiciaire et un maître-chien ont notamment été mis à profit.  

«Le suspect est toujours au large malgré le ratissage», indique cependant le lieutenant Patrick Shallow, de la police de Québec.   

«Gratuit»  

Au lendemain du malheureux incident, la normalité avait retrouvé sa place à l’Hôtel Plaza. Mais le caractère «gratuit» de cette «attaque» choquait toujours la directrice de l’établissement, Annie Robitaille.   

PHOTO Guy Martel

«Il y a des fous qui se promènent partout. On ne peut pas toujours savoir qui est qui. Dans un hôtel, les gens entrent et sortent. C’est une porte d’entrée», a réagi la directrice des Hôtels JARO, qui comprend l’Hôtel Plaza, lorsque contactée par Le Journal de Québec. 

Mme Robitaille s’est faite rassurante quant à l’état de santé de l’homme ciblé par l’agression. «Il se porte bien. Aux dernières nouvelles qu’on a, il se porte bien», répète, soulagée, la patronne de l’hôtel.  

«C’est un musicien qu’on embauche pour faire de la musique dans le jardin tropical pendant les Fêtes. C’est malheureusement tombé sur cet individu-là», déplore-t-elle.  

L’attaque aurait pu survenir «n’importe où», selon Mme Robitaille, ajoutant que l’Hôtel Plaza est généreusement muni de caméras de surveillance à divers endroits. Les bandes vidéo ont d’ailleurs été offertes aux policiers afin de faire progresser l’enquête.  

«C’est un coup de dés, illustre-t-elle. On est à l’abri de rien. C’est un geste gratuit.»