/news/world

«Depuis longtemps, on appréhende ces choses»

TVA Nouvelles

Les tensions entre Washington et Téhéran inquiètent beaucoup les Canadiens d'origine iranienne. Plusieurs sont préoccupés par le spectre d'une guerre entre leur pays natal et les États-Unis. 

• À lire aussi: Washington espère avoir rétabli une capacité de dissuasion face à l'Iran 

• À lire aussi: Trump joue l'apaisement après les tirs iraniens en Irak 

Arezou Khadir, Québécoise d'origine iranienne, surveille de près ce qui se passe au Moyen-Orient. 

«Depuis longtemps, on appréhende ces choses. Les menaces de tout côté ne sont pas nouvelles. C’est un résultat de ces appréhensions qui sont parfois difficiles à croire», a-t-elle expliqué en entrevue à l’émission LCN Maintenant.  

Celle qui a vécu en Iran jusqu’à l’âge de 4 ans a toujours craint une guerre dans son pays natal. C’est pourquoi elle s’intéresse aussi à ce qui s’est passé en Libye, en Irak, en Afghanistan, en Syrie et au Yémen, notamment. 

«Il n’y a rien qui augure de bon s’il y a une guerre qui se passe», affirme-t-elle en ajoutant qu’elle ne croit pas aux justifications interventionnistes.  

«Les droits de l’Homme, c’est de vivre dans la paix et la stabilité. Quand on a la stabilité, on peut respirer et choisir la démocratique ou autre chose», ajoute-t-elle. 

Voyez l’entrevue complète avec la Dre Arezou Khadir dans la vidéo ci-dessus.

Dans la même catégorie