/regional/montreal/lanaudiere

Guerre ouverte entre le maire et les syndicats à Terrebonne

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Plus de 1000 syndiqués de la Ville de Terrebonne ont posé un geste historique mercredi en créant une coalition intersyndicale.

Leur but est de «protéger les services publics aux citoyens» qui seraient dégradés selon eux depuis l’instauration du régime d’austérité de l’administration du maire Marc-André Plante et de son directeur général, Alain Marcoux, en poste depuis un an.

«Dans la dernière année, les décisions du maire Plante, à commencer par l’embauche d’Alain Marcoux, réputé pour son récent saccage des services publics à Montréal, donnent aux employés municipaux une bonne raison de s’inquiéter. M. Marcoux s’est tourné vers une restructuration de l’organigramme municipal et des coupures importantes dans les services», ont déploré les différents représentants syndicaux des policiers, pompiers, cols bleus, cols blancs et professionnels lors d’un point de presse.

Ils ont notamment cité un sondage Mainstreet publié en novembre dernier qui notait que 47,5% des citoyens de Terrebonne jugeaient ne pas en avoir pour leur argent avec l’administration Plante. 

Ce dernier leur a répondu qu’il «défendait le portefeuille» de ces citoyens.

«Je peux vous assurer d’une chose : notre objectif est d’accroitre la performance sur le terrain mais surtout nous assurer que les citoyens en aient pour leur argent», a-t-il dit en entrevue à TVA Nouvelles.

«Les représentants syndicaux défendent leurs membres, moi comme maire je défends le portefeuille des citoyens de Terrebonne. Aujourd’hui les gens nous demandent d’avoir une performance organisationnelle.»

Le maire Plante a tenu a rappelé que les employés municipaux de Terrebonne travaillaient dans de bonnes conditions.

«Nos employés municipaux ont parmi les plus belles conventions collectives au Québec. Ils gagnent de 10 à 12% de plus que les employés de Montréal. Je pense que c’est important de le souligner», a-t-il dit.

«Nous souhaitons maintenir ces conditions de travail là, on est prêt à travailler avec eux mais surtout on veut accroitre la performance organisationnelle.»

Dans la même catégorie