/news/society

Une halte-garderie adopte les couches lavables

Amélie Marcoux | TVA Nouvelles

Économique et écologique, l'utilisation de couches lavables se fraie un chemin dans de plus en plus de familles, mais aussi dans des garderies.

C'est notamment le cas à la halte-garderie «La p'tite ZONE famille» de Trois-Rivières, où plier des couches fait maintenant partie de la routine quotidienne. «La base de la halte-garderie, ça toujours été de faire différent. Ça fait partie de nos valeurs, l'éco-responsabilité et le développement durable», a expliqué la propriétaire, Sandie D'Aoust.

Avec de vingt à quarante changements de couches par jour, le passage des couches jetables aux lavables fait toute une différence sur la production de déchets. Auparavant, la garderie remplissait trois gros bacs de poubelles par semaine, alors que maintenant, un seul suffit à la tâche, a souligné Mme D'Aoust.

Sans surprise, la gestion sur place d'une centaine de couches lavables a alourdi le travail des éducatrices, mais celles-ci appuient et saluent la démarche écologique de la propriétaire.

La question de la salubrité a été soulevée par des parents qui ont dû être rassurés. Sandie D'Aoust a d'ailleurs établi, en ce sens, un protocole pour la désinfection des couches.

«Au départ, je me posais des questions parce que, moi, je ne suis pas aux couches lavables, surtout par rapport aux maladies, mais l'initiative était excellente», a confié la mère d'une fillette qui fréquente la halte-garderie, Geneviève Marceau.

«La p'tite ZONE famille» espère servir d'exemple pour d'autres garderies, alors que la tendance gagne de plus en plus de parents.