/news/law

Des animaux du Zoo de Saint-Édouard sont morts depuis la saisie

Amélie Marcoux | TVA Nouvelles

Seize animaux du Zoo de Saint-Édouard en Mauricie sont décédés depuis qu’ils ont été saisis par la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) en mai dernier à la suite de l'arrestation du propriétaire pour maltraitance envers ses animaux.    

Parmi les bêtes décédées, il y a le lion qui était devenu l'animal emblématique du zoo puisque son propriétaire l'avait accueilli bébé en 2016.    

Pour le propriétaire du Zoo de Saint-Édouard, c’est un dur coup d’apprendre la mort de son lion, appelé Norm en son honneur.    

Normand Trahan avait de la difficulté à contenir ses larmes jeudi matin au palais de justice de Trois-Rivières. «Je l'ai élevé à la suce! Il était en parfaite santé», a affirmé l'homme.    

La SPCA préférait ne pas commenter le dossier jeudi puisqu’il s’agit d’une affaire en cour, mais l’organisme a finalement transmis quelques détails sur la mort du lion vendredi matin par voie de communiqué, affirmant que l'animal a succombé à «une condition naturelle intraitable».

Pour l'avocat de Normand Trahan, Me Michel LeBrun, le décès des animaux en plus d'une demande déposée en cour pour pouvoir stériliser une soixantaine d'animaux démontrent que la SPCA aurait de la difficulté à bien s'occuper des animaux.    

Pour la procureure Julien Beauchamp-Laliberté, la demande en stérilisation représente plutôt une preuve de bonne gestion.    

Cette demande sera entendue en cour le 24 janvier prochain. L'enquête préliminaire de Normand Trahan commencera, elle, le 12 mars. Il est accusé de négligence et de cruauté animale.

Dans la même catégorie