/news/society

«Tout est arrivé en même temps» : une saison de la grippe des plus achalandées

TVA Nouvelles

Quelques semaines après l’arrivée de la grippe, les urgences sont toujours aussi bondées et pour cause : cette année, deux types d’épidémies affectent les patients, soient l’influenza de type A et de type B.

Seulement la semaine dernière, 1 735 cas de grippe ont été rapportés au Québec; un chiffre qui ne cesse de grimper. 

«Il y a deux semaines, tout allait relativement bien et soudainement, tout arrive en même temps» affirme le Dr. Gilbert Boucher, président de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec. 

Bien qu’il y ait beaucoup de cas d’influenza, Dr. Boucher mentionne néanmoins que le virus n’est pas particulièrement virulent cette année. «Il y avait des années où les gens étaient sous respirateurs artificiels et aux soins intensifs (...) mais cette année, c’est relativement léger», explique-t-il en entrevue à LCN. 

Après une annonce de la Santé publique du Québec en début de semaine qui invitait les citoyens à ne pas se présenter à l'urgence, force est de constater que le message a été entendu : au cours des derniers 24h, le réseau a connu une diminution de 15% de l’achalandage dans la province. 

Les cliniques d’hiver efficaces?

Bien que le Dr. Boucher ne considère pas les cliniques d’hiver comme un échec, il croit cependant qu’elles ne fournissent pas toujours à la demande. 

«Les cliniques d’hiver avaient été mises en branle l’année dernière et ça avait très bien fonctionné. C’est un peu décevant qu’il y en ait moins cette année, mais on a besoin de l’aide de tous», indique-t-il. 

Une situation difficile pour les professionnels de la santé

Bien que la situation puisse être pénible pour les patients, elle l’est tout autant pour les professionnels de la santé, d’après le Dr. Boucher.

«Ce n’est pas toujours facile de s’occuper des gens et d’avoir des salles bondées», dit-il. 

Malgré tout, il considère que la plupart des patients sont résilients et compréhensifs de la situation qui affecte la grande majorité des urgences de la province. 

Dans la même catégorie