/news/law

Une ex-enseignante plaide coupable à des crimes à caractère sexuel

Jean-François Desbiens | TVA Nouvelles

Enseignante de science à l'école secondaire du Triolet, la femme de 45 ans était connue pour entretenir une relation de proximité avec ses élèves sauf que dans ce cas-ci, ses comportements étaient carrément inappropriés. 

Andréanne Robert a plaidé coupable à des accusations d'exploitation sexuelle, de communications indécentes et d'avoir transmis du matériel sexuellement explicite. 

Capture TVA Nouvelles

L'enquête policière a débuté en décembre 2017, à la suite du party de Noël des enseignants. 

L'accusée avait demandé à deux de ses élèves de venir la chercher pour ensuite la raccompagner chez elle. Certains de ses collègues ont alors eu des soupçons à son endroit. Une fois reconduite chez elle, elle s'est déshabillée devant l'un des deux adolescents en espérant avoir des rapports sexuels avec lui. 

À un autre moment, lors d'une discussion sur Snapchat avec un élève pour qui elle a avoué avoir le béguin, elle a demandé à l'adolescent s'il accepterait de coucher avec elle, lui expliquant en détail ce qu'elle lui ferait. 

Un rapport présentenciel et sexologique a été demandé par le tribunal. 

Andréanne Robert demeure en liberté en attendant les représentations sur sa peine le 4 mai. 

Cinq des six accusations auxquelles elle a plaidé coupable comportent des peines d'emprisonnement de 90 jours à deux ans moins un jour. 

Dans la même catégorie