/news/law

Condamné à 7 ans de pénitencier pour avoir tué son frère

Michaël Nguyen | Journal de Montréal

Un sexagénaire montréalais qui a poignardé à mort son frère violent et menaçant a écopé de sept ans de pénitencier, mais il a évité d’être sous le joug des services correctionnels jusqu’à sa mort.  

« Il a tenté de protéger sa mère des excès de colère de son frère », a expliqué la juge Hélène Di Salvo, jeudi au palais de justice de Montréal.  

Réal Després, 63 ans, avait tué son frère Yves dans le logement familial à Montréal, en février 2018. À l’époque, les deux hommes vivaient avec leur mère octogénaire.  

Sauf que la cohabitation se passait mal. Yves Després, un toxicomane, était un homme violent qui terrorisait sa famille. Sa mère avait tellement peur de lui qu’elle n’osait parfois pas aller dans le salon.  

Réal Després.
Coupable

Illustration Delf Berg

Réal Després. Coupable

« Lors des deux dernières années, il y avait un climat de terreur grandissante dans l’appartement », a expliqué la juge.  

La situation a toutefois dégénéré le soir du drame, quand la victime s’est montrée menaçante. Sauf que cette fois-là, quand son frère lui a lancé un verre, Réal Després l’a poignardé à 10 reprises.  

Homicide  

Juste après, Réal Després a demandé à la voisine d’appeler le 911. Et quand la police est arrivée, il leur a tout expliqué.  

« Ma mère a perdu ses deux fils d’un coup, sans pouvoir leur dire au revoir », avait commenté l’une des sœurs de l’accusé.  

Réal Després a d’abord été accusé de meurtre au premier degré, mais un jury a toutefois tranché qu’il s’agissait plutôt d’un homicide involontaire en raison de la provocation de la victime envers l’accusé.   

Pour la procureure de la Couronne Catherine Perreault, le crime méritait 10 ans de pénitencier. L’avocat de la défense Tom Pentefountas réclamait pour sa part quatre années et demie d’incarcération.  

La juge a finalement tranché la poire en deux.  

Dans la même catégorie