/news/law

Il blâme ses problèmes cognitifs pour son intérêt pour la porno juvénile

Kathleen Frenette | Journal de Québec

computer, mouse

Danilo Palomba - stock.adobe.com

Sans ses problèmes cognitifs découlant d’un violent face à face survenu en janvier 2008, jamais un ancien travailleur d’une aluminerie de la région de Portneuf ne se serait intéressé à la pornographie juvénile.

C’est aussi en raison de cette problématique particulière que Réjean Simoneau, 68 ans, a vu le Tribunal accepté d’être clément avec lui.

En 2011, l’homme qui réside à Donnacona a commencé à télécharger de la pornographie juvénile. Lors de son arrestation, l’homme avait en sa possession plus de 14 500 fichiers entreposés sur des clés USB, des disques durs et des DVD.

Toutefois, selon son avocat, Me Michel Roberge, c’est le grave traumatisme crânien vécu par son client -qui altère aujourd’hui son jugement- qui l’a amené à commettre ses crimes.

De façon commune, l’avocat de la défense et la poursuivante, Me Mélanie Dufour, ont proposé au Tribunal que le sexagénaire soit condamné à une peine de détention de 18 mois assortie d’une période de probation de deux ans.

Il a également été demandé que l’homme puisse purger sa peine de détention à l’infirmerie en raison de sa condition physique et médicale.

S’appuyant sur sa canne, pendant que les membres de sa famille pleuraient dans la salle, Simoneau a par la suite été conduit en détention.

Dans la même catégorie