/regional/quebec/quebec

Le mariage entre St-Hubert et Harvey’s touche Québec

Jean-Michel Genois Gagnon | Journal de Québec

Le concept du mariage des bannières St-Hubert et Harvey’s sous un même toit débarque dans la grande région de Québec. Le Groupe Martin transformera son restaurant à Sainte-Anne-de-Beaupré, a appris Le Journal.   

Au cours des derniers jours, la soixantaine d’employés ont appris que l’établissement situé sur le boulevard Sainte-Anne fermera ses portes le 8 mars pour une période d’environ trois mois.    

L’immeuble sera démoli pour faire place à un nouvel édifice avec une salle à manger d’une centaine de places assises. Le restaurant St-Hubert traditionnel sera alors transformé en Express avec un service au volant. Il y aura aussi un service de livraison.    

Selon la direction, la facture du projet devrait osciller aux alentours de 2 millions $. C’est en raison de l’achalandage qu’elle a pris cette décision.   

« C’est un concept qu’on retrouve dans la région de Montréal. La salle à manger va être séparée. On veut faire quelque chose de convivial », explique le copropriétaire du Groupe Martin, Pierre Martin. « Le fait de jumeler deux marques dans un même établissement nous donne un meilleur volume au niveau de la rentabilité », poursuit-il.   

Impacts sur les employés   

Ce dernier ne cache pas que cette modification aura des impacts sur les employés. Il précise que les serveurs se verront offrir des postes dans d’autres restaurants du groupe. Ils pourront aussi continuer de travailler à cet établissement, soit en cuisine ou pour servir les clients.   

« Ce concept permet aux employés de travailler pour les deux marques. On veut maintenir les emplois. Il y aura toutefois, pour les serveurs [23], un changement dans la nature de leur travail, car il n’y aura plus de service aux tables », avance M. Martin.   

► Le Groupe Martin, qui détient 11 restaurants St-Hubert dans la grande région de Québec, analyse présentement la possibilité de transporter ce concept dans la ville de Québec.